Elevage Saut d'obstacles

Casall Ask, une carrière sans fausse note

18871089_10155280655822305_892874350_n

Vous le savez surement déjà, Casall Ask a fait ses adieux à la compétition à Hambourg samedi dernier lors d’une cérémonie pleine d’émotion. A dix-huit ans, l’étalon laisse derrière lui une carrière sportive pleine de réussite comme peu de chevaux ont su le faire. Retour sur les épatantes performances de ce cheval devenu au fil des années une véritable légende vivante.

Né en 1999 du croisement entre Caretino 2 et Kira XVII, Casall rejoignait les écuries de Rolf-Goran Bengtsson à l’âge de sept ans pour ne plus jamais le quitter. Très vite le couple trouve une entente parfaite et s’octroie ses premiers classements. Le suédois n’a cependant pas lancé tout de suite le bai sur les plus grosses épreuves afin de préparer au mieux sa monture. Ce n’est qu’à l’âge de dix ans que Casall participe à ses premiers Grands Prix 5* et les succès ne tardent pas à arriver.

18871450_10155280656097305_1861485740_n

Au fil de sa carrière, Casall a remporté un nombre stupéfiant de Grands Prix, lui permettant notamment de glaner plusieurs millions d’euros de gains en concours. Voici la longue liste de ses victoires en Grand Prix :

  • Grand Prix Coupe du Monde de s’Hertogenbosch – 2010
  • Grand Prix du CSIO de Rotterdam – 2010
  • Grand Prix du CSIO de Falsterbo – 2010
  • Grand Prix du LGCT de Hambourg- 2011
  • Grand Prix du LGCT de Monaco – 2011
  • Grand Prix Coupe du Monde de Lyon – 2011
  • Grand Prix de Bâle – 2014
  • Grand Prix du LGCT de Chantilly – 2014
  • Grand Prix du LGCT de Doha – 2014
  • Grand Prix du LGCT de Londres – 2015
  • Grand Prix du LGCT de Rome – 2015
  • Grand Prix du LGCT de Paris – 2016
  • Grand Prix du LGCT de Valkenswaard – 2016
  • Grand Prix du LGCT de Doha – 2016
  • Grand Prix du LGCT de Hambourg – 2017

Outre ces quinze victoires, l’étalon n’est souvent pas passé loin de mettre dans son escarcelle d’autres Grands Prix. Il totalise ainsi vingt-six podiums en Grand Prix 5* !

13516715_1333497113409154_2494404099008721877_n

Si l’on regarde de plus près ce type d’épreuve, sa régularité est de nouveau frappante. Au cours de sa carrière, Casall a réalisé 196 parcours en Grand Prix desquels il est sorti sans faute 134 fois… Une fiabilité ahurissante !

Seul bémol de sa fleurissante carrière, le couple n’a pas réussi à empocher une médaille individuelle en Championnats. Ils ne sont pourtant pas passés loin comme aux Jeux Equestres Mondiaux de Caen où ils terminent au pied du podium. Lors le finale tournante Casall offrira d’ailleurs le titre de Champion du Monde à Jeroen Dubbeldam en signant un tour parfait. L’étalon aura tout de même œuvré à la médaille de bronze de l’équipe suédoise aux Championnats d’Europe de Herning en 2013.

Après cette splendide carrière sportive, Casall va pouvoir se consacrer pleinement à sa vie de reproducteur. Il possède déjà de nombreux descendants qui pour beaucoup montrent une belle qualité. Certains évoluent d’ailleurs au plus haut-niveau comme par exemple Chesall (Simon Delestre), Casallo Z (Piergiorgio Bucci), Casello (Ludger Beerbaum), Cristallo A LM (Julien Epaillard), Cliff 67 (Ben Maher) ou encore Caracas (Jos Verlooy). Pour les férus d’élevage, Casall a également une propre soeur, D-Casalina, âgée de six ans.

Géré de main de maître par son cavalier et son équipe, Casall aura donc marqué de son empreinte l’histoire des sports équestres. Comme pour boucler la boucle, c’est à Hambourg que l’étalon a fait ses adieux à la compétition après avoir remporté le Grand Prix du Longines Global Champions Tour, le dixième de ce circuit…

Souhaitons lui maintenant une retraite aussi belle que ses précédents exploits !

13522023_1333496973409168_8055551936238690369_n

Photos © Maria Guinamant / Dans la foulée.

Vous aimerez peut-être