Saut d'obstacles

CSI 5* Paris Eiffel Jumping : À seulement 10 ans, Take A Chance On Me suit les traces de son père

1G6A9714

Sous l’ombre de la dame de fer, et devant des tribunes enfin combles, le Grand Prix du Longines Global Champions Tour de Paris a offert un savoureux spectacle au public. Des sept barragistes, le maître Christian Ahlmann a été le plus fort, aux rênes de son tout jeune fils de Taloubet Z, Take A Chance On Me Z. L’une des révélations de la saison indoor, Céline Schoonbroodt de Azevedo prend la deuxième place, avec Chepetta, dont la propriétaire n’est autre que Virginie Couperie Eiffel, organisatrice de l’événement. Kevin Staut, déjà sur le podium avec For Joy van’t Zorgvliet dans la qualification, est de nouveau le meilleur Tricolore, en s’adjugeant la troisième place, cette fois-ci avec Calevo 2. Pénélope Leprevost et son incroyable Excalibur de la Tour Vidal*GFE continuent d’impressionner et terminent ce soir aux pieds du podium après trois parcours parfaits !

Après une appréciable qualificative qui avait été remportée par Lorenzo de Luca, le Français Grégory Bodo a de nouveau proposé un subtil parcours, toujours aussi savamment dosé. Seize efforts se dressaient face aux trente-cinq couples qualifiés pour l’épreuve majeure de cette édition 2019 du Longines Paris Eiffel Jumping. Emil Hallundbaek, lauréat de l’épreuve des six barres hier et vraisemblablement très à l’aise dans la piste en sable installée sur le Champ de Mars a rapidement trouvé la clef du parcours, écopant d’un seul malheureux point de temps dépassé. Ses concurrents ont toutefois été plus à la peine. Le double numéro onze constituait l’une des difficultés principales du jour. Simon Delestre, Jessica Springsteen, ou encore l’expérimenté Michael Whitaker en ont fait les frais, tout comme Roger Yves Bost qui n’a pu éviter de renverser l’élément b de la combinaison avec sa fantastique Sangria du Coty. Et quand la difficulté du double était effacée, les autres obstacles ne restaient pas toujours sur les taquets ! Michael Duffy a été victime de l’oxer aux couleurs de RMC Sports, tandis que le Belge Grégory Wathelet a fauté sur l’ultime effort du parcours. Finalement, sept couples sont parvenus à effacer toutes les difficultés du jour, offrant un nombre idéal de barragistes aux spectateurs. À domicile, Kevin Staut et Pénélope Leprevost ont fait étalage de toute leur classe, réalisant deux parcours parfaits. Les Pays-Bas avaient autant de chance que le pays hôte, grâce aux belles performances de la jeune Kim Emmen et de Marc Houtzager. Pour son premier Grand Prix du Longines Global Champions Tour, Céline Schoonbroodt de Azevedo a négocié son parcours sans fausse note. Enfin, les noms de Christian Ahlmann, toujours redoutable dans l’exercice du barrage, et de Shane Breen sont venus s’ajouter à la liste des qualifiés pour l’ultime parcours raccourci.

Juchée sur son incroyable Excalibur de la Tour Vidal*GFE, Pénélope Leprevost a mis en lumière toutes les qualités de son protégé. © Mélina Massias / Dans La Foulée

Juchée sur son incroyable Excalibur de la Tour Vidal*GFE, Pénélope Leprevost a mis en lumière toutes les qualités de son protégé. © Mélina Massias / Dans La Foulée

Alors que Marc Houtzager et Shane Breen accusaient respectivement quatre et douze points en sortie de piste, tous les autres athlètes ont livrés des parcours sans la moindre erreur. Et au jeu de la vitesse, l’Allemand Christian Ahlmann n’a laissé aucune chance à la concurrence. « Take A Chance On Me est un vrai cheval de famille. Son père est Taloubet Z, mon ancien cheval de Grand Prix qui m’a accompagné pendant tant d’années, et sa mère, Abba Z, était montée par Judy (Ann Melchior, la compagne de Christian Ahlmann, ndlr). Take A Chance était un cheval assez tardif, un peu à l’image de son père, mais maintenant il est vraiment prêt. Il est assez fort et intelligent et travaille avec le cavalier. J’ai eu un incroyable sentiment aujourd’hui”, a commenté le cavalier de l’étalon alezan en conférence de presse. À plus d’une seconde derrière le métronome du haras de Zangersheide, Céline Schoonbroodt de Azevedo s’est emparée d’une belle et méritée deuxième place. « J’ai fait une super saison indoor avec Cheppetta. Aujourd’hui était ma première épreuve du Global Champions Tour ; c’est vraiment génial d’être sur le podium. Cheppetta s’est battue pour moi, c’était vraiment formidable. Virginie (Couperie Eiffel, ndlr) est la propriétaire de ma jument donc c’est encore plus formidable d’être deuxième ce soir », s’est émue la jeune cavalière Belge. « Calevo était monté par Rolf Goran Bengtson avant, donc il a un petit peu d’expérience mais pas tant que ça. C’est un cheval avec énormément de moyens. J’ai de grands espoirs pour le futur », s’est réjouit Kevin Staut à l’issue de son parcours. Terminant au pied du podium, la performance de Pénélope Leprevost n’en reste pas moins remarquable. Aux rênes de son Excalibur de la Tour Vidal*GFE, l’amazone a confirmé tous les espoirs fondés en ce jeune cheval depuis de nombreuses années.

Classement complet.

ph. : Christian Ahlmann et son produit maison, Take A Chance On Me Z, lauréats du Grand Prix du Paris Eiffel Jumping.

Vous aimerez peut-être