Interviews Saut d'obstacles

Nicolas Delmotte : « Ilex VP est en grande forme »

IMG_1050

Nous avons rencontré le Français Nicolas Delmotte dans les allées d’Equita Lyon. Il se livre sur les chevaux sur lesquels il pourra compter à l’avenir et expose sa fin de saison.

Pour le moment le concours lyonnais semble vous réussir, pouvez-vous revenir sur vos performances de ce début de concours, notamment sur la victoire d’Alanine de Vains dans le Grand Prix Pro 1 140 de jeudi ?

Oui, le concours a plutôt bien commencé pour moi. Alanine est une 8 ans, fille d’Allegreto, qui est très qualiteuse. Je pense que c’est une jument d’avenir.

Pour rester dans vos jeunes recrues, Cordial, votre 9 ans par Casall, semble déjà très prometteur, pouvez-vous nous en dire plus sur le nouveau couple que vous formez avec lui ?

Je monte Cordial depuis le début d’année, il appartient à Laurent Guillet (vainqueur du Grand Prix du CSI 2* de samedi avec Sultan du Chateau, ndlr). Je pense qu’il a énormément de qualités. Il a très bien sauté à Bruxelles, à Knokke et à Compiègne. C’est un très bon cheval, très prometteur.

© Mélina Massias/Dans la foulée

© Mélina Massias/Dans la foulée

Urvoso du Roch fait lui aussi preuve d’une bonne régularité, et enchaîne les bonnes performances, comme vendredi où il réalise un beau parcours dans la 150. Il s’est également classé troisième de la 150 du samedi au CSI 3* de Montpellier le week-end dernier. Quel avenir voyez-vous pour ce fils de Nervoso ?

Je l’ai engagé dans sa première grosse épreuve ce soir (samedi, où il réalise un joli tour, entaché d’une petite faute, ndlr) pour lui donner de l’expérience. C’est la troisième année que je le monte et je pense qu’il fera un bon cheval de Grand Prix.

Enfin, Ilex VP semble bien revenir après les Jeux Équestres Mondiaux de Tryon, notamment avec sa sixième place vendredi soir et sa deuxième place dans le Grand Prix 155 de Montpellier. Quel est votre ressenti lors de ses premières épreuves ?

Ilex est en grande forme, il saute très bien. Hier, il a été super lors du premier tour et du barrage. Je croise les doigts pour le Grand Prix de dimanche. (Malheureusement, le couple n’a pas pu éviter deux fautes dans le tour initial de cette étape Coupe du monde).

Vous aviez certainement envisagé la suite de la saison avec les chevaux de Mme Mégret, comment allez-vous réorganiser votre saison indoor, et pouvez-vous nous en dire plus sur le choix de Geneviève Mégret ?

Nous nous entendons très bien. Elle préférait que ses chevaux soient chez elle. Leur cavalière, Félicie Bertrand, est installée chez eux, et ça se passe très bien avec elle, donc c’est pour cela qu’ils ont fait ce choix. Après pour la fin de saison je vais aller à Rouen, après à Paris et nous verrons pour la suite.

Vous aimerez peut-être