Concours complet

Michael Jung termine l’année au sommet du classement mondial

Copie de IMG_8594

Le forfait de Michael Jung au CCI 4* de Pau aurait pu lui coûter sa première place mondiale, mais les mauvaises performances de ses concurrents lui permettent de rester au sommet de la hiérarchie cet hiver.

Seuls Andrew Nicholson et Mark Todd étaient en mesure de détrôner le double champion olympique, à condition de réaliser d’excellents résultats le week-end dernier. Le premier a cependant été éliminé avec ses deux montures (abandon et chute), tandis que Mark Todd a décidé de jeter l’éponge sur le cross avec NZB Campino, avant de terminer vingt-troisième sur Kiltubrid Rhapsody, un classement qui ne lui apporte aucun point.

C’est donc Tim Price qui monte au deuxième rang mondial à seulement treize points de Michael Jung grâce à sa victoire dans le CCIO 3* de Boekelo avec Cekatinka. Septième au Mondial du Lion, Gemma Tattersall gagne une place et pointe en troisième position, tout comme Phillip Dutton qui se retrouve au pied du podium. Si Andrew Nicholson n’a pas brillé à Pau, sa médaille de bronze au Lion d’Angers dans la catégorie des 7 ans lui permet de prendre assez de points pour s’installer en cinquième position, avec seulement un de plus que Rosalind Canter. Incroyable remontée de Sarah Bullimore qui, grâce à ses classements à Boekelo, au Mondial du Lion et surtout à Pau avec ses trois chevaux, passe de la soixante-deuxième à la septième place mondiale ! Karin Donckers est ce mois-ci huitième, tout juste devant Maxime Livio qui chute de six places. Mark Todd ferme quant à lui ce top 10.

Trois tricolores sont en forte hausse ce mois-ci : tous classés à Pau, Astier Nicolas, Cédric Lyard et évidemment Gwendolen Fer font tous un grand bond dans le classement. Astier Nicolas devient n°16 mondial, Gwendolen Fer quitte sa quatre-vingt-sixième place pour la vingt-quatrième et Cédric Lyard termine trente-neuvième.

Classement complet

Photo : Michael Jung et FischerTakinou à Pau l’année dernière – © Melissa Vriends/Dans la foulée

Vous aimerez peut-être