Saut d'obstacles

LM New-York : Nayel Nassar et Lucifer rois de la vitesse !

NASSAR Nayel / EGY, winner of the Longines Speed Challenge during the Longines Masters New York 2019, at NYCB Live, home of the Nassau Veteran's Memorial Coliseum, on April 26th, 2019 - Photo Jean-Louis Carli / Alea / EEM

Après Kevin Staut à Paris et Bertram Allen à Hong Kong, c’est donc au tour de Nayel Nassar d’entrer dans le Hall of Fame des cavaliers les plus rapides de la planète lors de cette Saison IV. Un goût de victoire que l’Egyptien connaît bien car, il y a trois ans, toujours sur le sol américain, mais à Los Angeles, il avait déjà remporté ce Longines Speed Challenge avec Lordan 2.

Cette fois-ci, c’est avec un petit diable de cheval nommé Lucifer, un hongre westphalien bai de 13 ans que Nayel Nassar remporte cette épreuve malgré une faute sur le parcours, mais dans un temps canon, 58″45, plus rapide que le vainqueur de Paris (62″29) et que celui de Hong Kong (60″47) sur un tracé strictement identique dessiné par le chef de piste allemand Frank Rothenberger. Nassar avait promis avant l’épreuve que Lucifer était bien plus rapide que Lordan, le public du NYCB LIVE l’a constaté. « C’est un cheval naturellement rapide. Je savais que si j’arrivais à le tenir d’un bout à l’autre du parcours, on allait frapper un grand coup. C’est l’anniversaire de Jen aujourd’hui (Jennifer Gates, sa compagne, NDR) et j’avais envie de gagner pour elle et je suis vraiment heureux d’y être parvenu, même avec ma faute. C’est fou de pouvoir ainsi gagner cette épreuve en faisant tomber une barre. J’adore cette série des Longines Masters. Ce sont toujours de magnifiques endroits, des sols excellents, de belles pistes et cela donne du grand sport, les chevaux ont tous très bien sauté tout au long de la semaine. J’ai déjà fait Paris, Los Angeles et j’ai envie d’être encore plus assidu sur ce magnifique circuit ».
Il n’y avait rien à faire contre l’Egyptien ce soir… la différence avec Kristen Vanderveen, la bonne surprise américaine de la soirée, était de plus de deux secondes. Avec son étalon gris de 13 ans, Bull Run’s Faustino de Tili, la jeune cavalière floridienne arrêtait le chrono à 61″07 malgré une faute (qui, on le rappelle, ne coûte que deux secondes dans le Longines Speed Challenge ce qui reste toujours rattrapable avec la vitesse).
Il faut aller chercher sur la troisième marche du podium pour trouver le premier sans-faute du classement, celui du Belge Olivier Philippaerts avec sa jument grise de 11 ans, Insolente des Dix Bonniers, qui arrêtait le temps à 61″33.

Classement complet

Source communiqué

Photo Jean-Louis Carli / Alea / EEM

Vous aimerez peut-être