Saut d'obstacles

LGCT Rome : Evelina Tovek crée la surprise !

07i9230

Le Grand Prix du Longines Global Champions Tour de Rome a livré un scénario tout à fait exceptionnel cet après-midi.

Avec comme d’habitude vingt-cinq couples au départ, la manche initiale de ce Grand Prix s’est avérée très délicate. Le tour construit par Uliano Vezzani n’a permis qu’à trois couples de se qualifier pour le barrage. Après avoir effectué une vraie démonstration en première manche, Marcus Ehning était le premier à s’élancer dans la finale au chronomètre. En selle sur Funky Fred, l’allemand a serré ses courbes dans un rythme très soutenu pour mettre la pression sur ses deux adversaires. Malheureusement sa stratégie est tombé à l’eau après une faute de son fils de For Pleasure sur un vertical en fin de tour. Entrait alors en piste le tenant du titre de cette épreuve, Harrie Smolders et Don VHP Z. Pour le néerlandais, la stratégie était différente puisqu’il a préféré assurer le sans-faute. Suite à un excellent tour en première manche, la suédoise Evelina Tovek s’est donc retrouvée à être la dernière à s’élancer au barrage. Aux commandes de son éblouissant gris Castello 194, l’élève de Henrik von Eckermann a tenté sa chance jusqu’au bout ! Passant les difficultés du parcours avec une belle aisance, l’amazone de vingt-quatre ans franchissait finalement la ligne d’arrivée avec un meilleur chronomètre que le tenant du titre. Elle remporte ainsi son premier Grand Prix 5*, une performance très prometteuse pour la suite de sa carrière…

Harrie Smolders peut cependant se consoler d’avoir manqué la victoire. Avec sa deuxième place il est désormais assuré de remporter le circuit dont la dernière étape aura lieu à Doha dans quelques semaines.

Meilleur tricolore, Kevin Staut n’est pas passé loin d’un accès au barrage. Aux commandes de For Joy van’t Zorgvliet*HDC, celui-ci a malheureusement renversé la fautive sortie de double en première manche. Leur tout bon chronomètre leur vaudra finalement une cinquième place.

Classement complet

Photo LGCT / Stefano Grasso

Vous aimerez peut-être