Saut d'obstacles

LGCT Monaco : Maikel van der Vleuten met tout le monde d’accord !

561

Quel barrage ! Le Longines Global Champions Tour de Monaco s’est achevé de superbe manière, samedi soir, avec l’incroyable victoire de Maikel van der Vleuten et de son jeune mais bondissant Beauville Z.

Ce bai de neuf ans, récemment vainqueur du Grand Prix 2* de Kronenberg, commence à être un habitué du niveau 5*, avec déjà onze participations à des concours d’une telle envergure depuis l’année dernière. Pourtant, il ne s’agissait que de la toute première fois qu’il prenait part à un Grand Prix sur des hauteurs à 1.60m. Déjà auteur du parcours sans faute dans l’épreuve qualificative quelques heures plus tôt, le fils de Bustique et de Jumpy des Fontaines par la mère ne s’est clairement pas montré impressionné face à l’enjeu. Après son tour parfait dans la première manche, Maikel van der Vleuten n’a pas hésité à prendre tous les risques pour décrocher la première place, et son jeune complice a relevé le défi avec brio !

Maikel van der Vleuten et Beauville Z ont tout donné dans le barrage ! - © Stefano Grasso/LGCT

Maikel van der Vleuten et Beauville Z ont tout donné dans le barrage ! – © Stefano Grasso/LGCT

« C’est incroyable, ce cheval se bat vraiment pour moi. J’ai demandé à mon père (Eric van der Vleuten, qui s’était d’ailleurs également qualifié pour ce Grand Prix, ndlr) si ce n’était pas un peu trop tôt de l’amener ici en tant que premier cheval, mais ça arrive parfois. Lorsque j’ai vu Julien (Epaillard, troisième de cette épreuve) à l’écran, j’aurais pu parier qu’il allait gagner. Il a pris tous les risques. Je suis juste allé un peu plus vite et j’ai tout donné aujourd’hui. J’ai eu de bonnes distances en avant et [Beauville Z] a vraiment travaillé pour moi. »

Pour seulement six petits centièmes de trop, Bassem Mohammed a dû se contenter de la deuxième position avec Gunder. Néanmoins, Monaco semble véritablement sourire au Qatarien, lui qui s’était déjà imposé ici en 2014. « Gunder est toujours très bon dans les barrages, et aujourd’hui il a vraiment très bien sauté. Avec tous ces bons cavaliers, ce n’est jamais terminé avant la fin ! »

Déjà vainqueurs d’une épreuve majeure jeudi soir, Julien Epaillard et son alezan Usual Suspect d’Auge sont cette fois monté sur la troisième marche du podium, à cinq dixièmes de la tête ! Egalement qualifié pour la finale au chronomètre, Olivier Robert n’a pas pu éviter une barre avec Vangog du Mas Garnier et termine septième, tandis que les lauréats de l’épreuve qualificative, Kevin Staut et For Joy van’t Zorgvliet HDC, n’ont pas pu réaliser le doublé en sortant de piste avec huit points.

Classement complet

Photo : © Stefano Grasso / LGCT

Vous aimerez peut-être