Saut d'obstacles

LGCT Madrid : Marcus Ehning en maître !

sgc1391

Jour de Grand Prix aujourd’hui dans la capitale espagnole qui accueille la sixième étape du Longines Global Champions Tour. Sous la chaleur madrilène, cinquante couples se sont élancés à l’assaut de cette épreuve avec pour but de succéder à Luciana Diniz, tenante du titre avec Winningmood.

La portugaise, de retour sur le circuit après quelques mois de pauses, échoue dès la première manche et ne réalise donc pas le doublé. Associée à son attachante Fit For Fun, elle sort de piste avec quatre points et un chronomètre trop lent pour faire partie des dix-huit meilleurs. Un score que connaîtront de nombreux autres couples qui se heurtèrent à ce parcours. Le chef de piste brésilien Jorge Guilherme avait en effet dressé un enchaînement bien délicat. L’avant-dernier vertical en aura été le juge de paix mais la ligne composée du double, de la rivière et d’un vertical cinq foulées après a également été fatale à de nombreux concurrents. Quatorze couples sont tout de même sortis indemnes de ce tour initial dont deux tricolores : Kevin Staut avec For Joy van’t Zorgvliet*HDC et Roger-Yves Bost sur un Qoud’Coeur de la Loge décidément très à l’aise sur ce genre de piste.

Encore peu expérimentés à ce niveau, certains chevaux ont montré de très belles choses sur ce tour même s’ils n’en sont pas sortis sans pénalité. Ce fut le cas par exemple de l’étalon de Ben Maher, Untouched, qui, après avoir refusé le deuxième obstacle, a déroulé une partition parfaite ! Laura Kraut et Pénélope Leprévost participaient quant à elles à leur premier Grand Prix 5* avec deux juments grises, respectivement Cavalia et Hija van Strokapelleken. Malgré deux fautes pour chacune, elles semblent avoir toutes les qualités nécessaires pour faire partie à l’avenir des tous meilleurs chevaux du monde. Toute la magie de ces épreuves repose justement sur ce mélange de couples expérimentés et d’autres encore en pleine formation…

En seconde manche, le chef de piste proposait un parcours beaucoup moins délicat. La majorité des dix-huit partants terminent donc sans pénalité et huit accèdent au barrage grâce à un double sans faute. Premier à s’élancer, Abdullah Al Sharbatly donne le ton avec Tobalio. Le couple vainqueur de l’étape de Shanghai termine sur un chronomètre de 36,08 secondes. Ce temps paraissait alors battable puisque tous les virages n’ont pas été pris au cordeau. Que nenni, les cavaliers se succédaient et personne n’arrivait à approcher le chronomètre du saoudien ! Même la fusée Bosty échouait en terminant à quatre points avec Qoud’Coeur de la Loge. Il aura finalement fallu attendre le dernier participant pour voir ce chronomètre amélioré. Ultime cavalier à entrer en piste, Marcus Ehning semblait déterminé à faire de son mieux. Après une quatrième place à Hambourg il y a deux semaines et déjà deux somptueux tours ici, la confiance était à son maximum avec sa monture Prêt à Tout. Dès le premier saut, le ton était donné. L’allemand n’a ensuite rien lâché jusqu’au bout, serrant tous ses virages et lançant son Selle Français au grand galop à chaque fois qu’il le pouvait. Après un ultime sprint vers le dernier, le verdict était sans appel. Abaissant le chronomètre du leader de près d’une seconde, Marcus Ehning pouvait savourer sa première victoire en Grand Prix avec son petit fils de Stew Boy. Une sacrée performance pour ce couple formé seulement depuis le début de l’année. Le saoudien doit donc cette fois se contenter de la deuxième place tandis que le local de l’étape, Eduardo Alvarez Aznar ravit son public en montant sur la troisième marche du podium associé à Rockfeller de Pleville Bois Margot.

Roger-Yves Bost termine quant à lui huitième tandis que Kevin Staut est treizième après quatre points de son fils de For Pleasure en seconde manche.

Classement complet

Photo : Le couple vainqueur en pleine action ! © LGCT / Stefano Grasso.

Vous aimerez peut-être