Saut d'obstacles

LGCT Cannes : Niels Bruynseels s’offre un nouveau succès avec Gancia de Muze

9342ef17cd699d29e2f504c6816d4c3bbe64b751

En selle sur sa formidable complice Gancia de Muze, Niels Bruynseels s’est offert une nouvelle victoire en Grand Prix 5* lors du Longines Global Champions Tour de Cannes, samedi soir.

« Je n’ai pas de mots ! Remporter un tel Grand Prix veut dire beaucoup pour moi. Je dois remercier mon cheval, l’un des meilleurs que j’ai eu dans ma vie. [Se qualifier pour le Super Grand Prix de Prague] est vraiment très spécial, c’est génial d’avoir quelque chose comme ça dans sa carrière. J’ai vu le tour de Daniel (Deusser, troisième de ce Grand Prix, ndlr) et je savais qu’il était très rapide. Ma jument est aussi très rapide et même si je fais les mêmes lignes que les autres, elle va tout simplement plus vite. »

Niels Bruynseels a en effet décroché la victoire dans le Grand Prix de Cannes en réalisant le double sans-faute le plus rapide d’un barrage auquel participaient dix couples. Cinq ont conservé un score vierge de toute pénalité, mais le Belge et sa fille de Malito de Rêve ont mis tout le monde d’accord en franchissant la ligne d’arrivée en 34.69 secondes, soit près de quatre secondes de plus que Shane Breen qui a pris la cinquième place avec Ipswich van de Wolfsakker !

Malgré une seconde de trop, Scott Brash s’offre une belle deuxième place avec Hello Mr President, désormais âgé de dix ans. « Niels était beaucoup trop rapide et je ne pouvais pas le rattraper. Je suis très heureux de la façon dont Mr President a sauté, il a gardé son meilleur pour la fin. J’aurais pu avoir les huit foulées jusqu’au dernier obstacle, mais même si je l’avais fait, je ne pense pas que j’aurais pu gagner, a analysé l’Écossais en conférence de presse. Je ne peux pas me plaindre, j’aurais juste dû essayer d’aller plus vite ! »

En selle sur Calisto Blue, Daniel Deusser poursuit sur son excellente lancée en s’offrant un nouveau podium dans un Grand Prix d’envergure. L’ancien numéro un mondial a pris la troisième place, à plus de deux secondes de la tête. « Calisto Blue est un cheval très régulier. Je l’ai choisi parce qu’il peut sauter sur des pistes grandes comme petites, sur de l’herbe ou du sable, il s’adapte très bien. Je suis très content. C’est toujours un super sentiment d’être au sommet du classement (l’Allemand caracole en effet en tête du classement général provisoire avec 190 points) mais il reste encore beaucoup d’étapes, donc on verra comment les choses évolueront ».

Un seul Français était qualifié pour le barrage de cette étape cannoise. Avec sa Venizia d’Aiguilly, Olivier Perreau a réalisé une très belle performance en prenant la sixième place de ce Grand Prix. Les lauréats du Saut Hermès en mars dernier ont uniquement écopé d’une barre dans le tour final, malgré un bon chronomètre.

Classement complet

Photo : © LGCT/Stefano Grasso

Vous aimerez peut-être