Dressage Elevage

Les championnats du monde d’Ermelo sacrent Jovian, Zucchero OLD et d’Avie !

Jurado Lopez Severo, ESP, D'AvienWorld Championship Young Dressage Horses - Ermelo 2019n© Hippo Foto - Dirk CaremansnJurado Lopez Severo, ESP, D'Avie

Les championnats du monde des jeunes chevaux de dressage se sont tenus, comme à l’accoutumé, dans la commune d’Ermelo aux Pays-Bas ce week-end. Au terme de quatre grandes journées de compétition, Jovian chez les cinq ans, Zucchero OLD pour les six ans et le fils du regretté Don Juan de Hus, d’Avie, du côté des sept ans ont été sacrés dans leurs finales respectives.


Quatre 10 pour Jovian chez les 5 ans

© Hippo Foto / Dirk Caremans

© Hippo Foto / Dirk Caremans

Alors qu’il ne terminait que quatrième de l’épreuve qualificative jeudi, Jovian a finalement gardé le meilleur pour la fin en signant une excellente reprise dans la finale, lui permettant de décrocher pas moins de quatre 10 pour la qualité de son trot, de son galop, mais aussi pour la note de soumission et de perspective. De quoi présager de belles choses pour l’avenir ! En attendant, cet étalon KWPN par Apache et Tango a démontré des allures impressionnantes sous la selle d’Andreas Helgstrand, même si son pas reste son point faible avec une note de 8.3 seulement.

S’il s’était assez largement imposé dans la qualificative, Secret décroche finalement la médaille d’argent avec sa cavalière suédoise Jessica Lynn Thomas. Ce fils de Sezuan et St Moritz par la mère a tout de même obtenu deux 10 de la part des juges, un pour son galop et un second en perspective. Le couple termine ces championnats sur la deuxième marche du podium pour seulement deux petits centièmes de moins qu’Andreas Helgstrand et Jovian !

Toujours aussi performant dans ces championnats, le Danois se retrouve également en troisième position avec Queenparks Wendy, une jument elle aussi issue de Sezuan et d’une mère par Blue Hors Soprano. Créditée d’un 10 pour son galop, la DWB réalise une belle remontée au classement après sa sixième place dans la qualificative.

À noter que Jessica Michel Botton était parvenue à se qualifier pour cette finale avec Don Vito de Hus, le fils de son étalon de coeur Don Juan de Hus. Avec un score final de 8.06, la paire française prend la quatorzième place de cette épreuve.

Classement complet de la finale des 5 ans

Retrouvez la reprise d’Andreas Helgstrand et de Jovian en vidéo ci-dessous. 


Zucchero OLD résiste face à Revolution du côté des 6 ans

© Hippofoto

© Hippofoto

La catégorie des chevaux de six ans a été le théâtre d’une belle compétition, avec notamment la présence du champion et du vice-champion du monde des cinq ans de 2018, Revolution et Destacado FRH. Ni l’un ni l’autre n’ont toutefois réussi à faire mieux que l’année dernière, puisque le titre est revenu à l’étalon Oldenbourg Zucchero OLD, présenté par l’Allemand Frederic Wandres. Déjà vainqueur lors de la qualificative pour seulement quelques petits centièmes, le couple a joliment résisté à la pression en déroulant une belle reprise copieusement applaudie par le public. Pas de note maximale cependant pour ce fils de Zonik N.O.P et Prince Thatch XX par la mère, mais qui présente la grande qualité d’exceller aux trois allures : il a en effet obtenu un 9.7 au trot, 9.4 au pas, 9.7 pour le galop ainsi que des notes de 9.7 et 9.8 pour la soumission et la perspective.

« Pour moi, c’est très spécial, s’est exprimé un Frederic Wandres comblé. Je suis présent à Ermelo tous les ans, mais j’ai senti que c’était ma dernière chance de gagner ici. Zucchero est un cheval spécial, nous nous entendons très bien et je le connais par cœur. Dans les jours qui précédaient notre arrivée à Ermelo, je l’ai monté en piste sans selle, juste pour le garder frais et souple. Ce cheval est facile à entraîner et il a un talent naturel pour le passage et le piaffer. Mon objectif est de le garder heureux et en bonne santé pour atteindre le Grand Prix. » 

Pas de doublé donc pour l’impressionnant Revolution (Rocky Lee x Rouletto), toujours monté par Andreas Helgstrand, qui a été pénalisé dans cette finale sur les quatre changements de pieds, d’où sa note de 8.8 pour la soumission. Son trot spectaculaire lui offre tout de même un 10, et les membres du jury ont sans aucun doute vu en lui de belles promesses pour l’avenir puisqu’ils lui ont donné un 9.8 en perspective. La troisième place de cette finale revient à Zhaplin Langholt, un autre fils de Zonik N.O.P issu d’une mère par Stedinger. Ce DWB était lui aussi monté par Andreas Helgstrand.

Il faut souligner également la bonne quatrième place de Destacado FRH (Desperados x Londonderry), l’élégant alezan de Matthias Alexander Rath qui a encore brillé, comme l’année dernière, grâce à son formidable pas qui lui offre une note maximale plus que méritée !

Classement complet de la finale des 6 ans

Retrouvez la reprise de Frederic Wandres et Zucchero OLD ci-dessous.


Deuxième sacre consécutif pour d’Avie

© Hippofoto

© Hippofoto

Vainqueur des six ans l’année dernière, d’Avie a conservé son titre ce dimanche avec Severo Jurado Lopez. Le fils de Don Juan de Hus et petit-fils par la mère de Londonderry a surtout conquis les juges par la qualité de son galop, qui lui offre un 10. C’est finalement avec le score de 85.107% que l’alezan décroche une nouvelle médaille d’or, à un dixième seulement du désormais vice-champion du monde, Hesselhoej Donkey Boy. « Le faire de défendre mon titre m’a mis la pression, bien sûr, a déclaré le cavalier espagnol, en particulier lorsque les résultats sont aussi serrés. Mais j’ai beaucoup apprécié cette reprise. Je rêve de continuer l’entraînement de d’Avie et continuer à le monter jusqu’au plus haut niveau, comme je le fais avec Fiontini (la triple championne du monde de 2015, 2016 et 2017, qui vient de débuter les Grand Prix internationaux cette année à l’âge de neuf ans, ndlr). »

La victoire s’est donc jouée dans un mouchoir de poche dans cette finale des sept ans, et le Danois Jan Møller Christensen a dû se contenter de l’argent pour un rien avec l’étalon bai Hesselhoej Donkey Boy (Era Dancing Hit x Milan). Ce DWB a présenté trois belles allures, notées à 9.5 pour le trot, 10 pour le pas et 9 pour le galop. Il est également le seul à avoir reçu un 10 en perspective.

Ce podium est complété par un cheval qui a déjà fait beaucoup parler de lui, puisqu’il n’est autre que le fils de deux immenses champions de la discipline : Totilas et Weihegold OLD (Don Schufro). Après sa neuvième place l’année dernière chez les six ans, Total Hope OLD est revenu en excellente forme puisqu’il a décroché une moyenne de 84.250% synonyme donc de troisième place, avec une belle note maximale au galop. Il était cette année monté par la Norvégienne Isabel Freese.

Classement complet des chevaux de 7 ans

Retrouvez la reprise de Severo Jurado Lopez et d’Avie ci-dessous. 

Photo principale : Severo Jurado Lopez et d’Avie – © FEI/Hippo Foto – Dirk Caremans

Vous aimerez peut-être