Dressage

JO Rio : Suprématie allemande dans la première partie du Grand Prix !

13935032_1053317564775184_2912816310558147824_n

Les Jeux Olympiques de dressage se sont ouverts aujourd’hui avec la première partie du Grand Prix. Si les Allemands dominent déjà la compétition en occupant les deux premières places individuelles, les tricolores ont réalisé une prestation assez mitigée. Coup dur en revanche pour les Pays-Bas qui se retrouvent privés d’Adelinde Cornelissen et Jerich Parzival.

A seulement vingt-et-un ans, Sönke Rothenberger a débuté de très belle manière ses premiers Jeux Olympiques. En selle sur Cosmo, neuf ans seulement et fils de Van Gogh qui s’illustre sous la selle de Marco Kutscher en saut d’obstacles, l’Allemand a délivré une reprise sans faute majeure qui lui offre 77.329% et la deuxième place du provisoire. Longtemps en tête, il s’est finalement fait détrôner en toute fin d’épreuve par ses compatriotes Dorothee Schneider et Showtime FRH qui s’améliorent décidément de concours en concours. Après leurs 80.700% dans le Grand Prix d’Aix-la-Chapelle, c’est avec 80.986%, un nouveau record personnel, qu’ils terminent leur première journée de compétition à Rio grâce à un excellent passage récompensé une fois de plus par de nombreux 10. Seule ombre au tableau de cette reprise presque sans-faute, la mauvais fin de la première pirouette notée entre 4 et 5 par les sept juges présents.
Déjà largement en tête et sachant que ses deux meilleurs couples restent à venir, l’Allemagne confirme un peu plus son rang de grande favorite pour le titre par équipes.

La Grande-Bretagne peut aussi se féliciter de son bon départ dans la compétition, notamment grâce à la très bonne reprise de Fiona Bigwood et Orthilia qui se classent troisièmes du provisoire avec 77.157%. Le score de Spencer Wilton et Super Nova II (72.686%) ne devrait en revanche pas compter pour l’équipe.

Coup de théâtre en milieu de journée. Après un début de reprise décevant et un Jerich Parzival qui n’était pas dans sa forme habituelle, Adelinde Cornelissen a préféré en rester là et quitter la compétition, quelques minutes seulement après son entrée dans le rectangle de dressage. La cavalière néerlandaise a par la suite expliqué au micro d’Equidia que son complice avait souffert hier de fièvre après une piqûre d’insecte. Les Pays-Bas devront donc faire sans l’un de ses couples phares mais, malgré cela, ils disposent toujours d’une chance de médaille avec Diederik van Silfhout associé à Arlando et Hans-Peter Minderhoud avec Glock’s Johnson qui s’élanceront demain. En attendant, Edward Gal, qui devait déjà composer avec l’indisponibilité de sa monture de tête Glock’s Undercover, a placé l’équipe au deuxième rang provisoire grâce à une reprise notée à 75.271% avec Glock’s Voice.

Du coté de la France, les espoirs d’un Grand Prix Spécial s’amenuisent même si ils restent encore permis. Actuellement dixième du provisoire, derrière l’Australie et le Japon, elle a dû faire face à la reprise malheureusement décevante de Stephanie Brieussel et Amorak qui ont commis plusieurs fautes, particulièrement en fin de tour marqué par une grosse défense sur la ligne finale, et sont sortis de piste avec 65.114%. Même si ce score ne devrait pas compter, il faudrait deux excellentes performances demain de Pierre Volla avec Badinda Altena et de Karen Tebar sur Don Luis pour replacer l’équipe parmi les six meilleures nations. Ludovic Henry et After You ont en revanche signé une bonne reprise (69.214%), malheureusement pénalisée par une faute sur les changements de pied au temps. Rien n’est encore terminé mais la tâche s’annonce difficile.

Photo : Ludovic Henry et After You – FFE/PSV

Vous aimerez peut-être