Saut d'obstacles

JO Rio : Première journée riche en rebondissements !

13920603_1056875897752684_4999400457049468493_n

Entre les chutes, les éliminations et les contre-performances, cette première journée de saut d’obstacles a dévoilé un scénario complètement imprévisible.

Certaines équipes se sont toutefois très bien sorties de ce premier parcours, à commencer par le Brésil qui a pu bénéficier du fort soutien du public, enfin venu en masse pour soutenir les cavaliers olympiques. Si le premier cavalier brésilien, Eduardo Menezes sur Quintol qui avait la difficile tâche d’ouvrir l’épreuve a terminé avec une faute sur une palanque disposée en fin de parcours, les trois autres couples ont signé le parcours sans-faute ! Même chose pour l’Allemagne qui a su se relever après l’annonce du forfait de Marcus Ehning et a réalisé trois tours sans-faute. Seuls Ludger Beerbaum et Casello ont écopé de points de pénalité après une faute sur le dernier obstacle.

Quatre nations ont terminé cette épreuve avec un total de quatre points (les scores seront mis à zéro pour la finale par équipes), mais deux d’entre elles ont essuyé un véritable coup dur aujourd’hui. Les Pays-Bas tout d’abord qui ont vu l’élimination de Jur Vrieling suite à deux refus de Zirocco Blue. Heureusement les Néerlandais ont pu compter sur les sans-faute de Maikel van der Vleuten avec VDL Groep Verdi puis de Harrie Smolders avec Emerald pour rester dans la course et espérer avoir un bon numéro dans l’ordre de départ de la première manche par équipes. Le parcours de Jeroen Dubbeldam et Zenith s’est soldé par une faute sur la rivière, le juge de paix majeur de cette épreuve.

Pour la France, tout avait très bien commencé. Réservistes en arrivant à Rio, Philippe Rozier et Rahotep de Toscane ont confirmé leur bonne forme en signant le premier sans-faute de l’équipe. Kevin Staut et Rêveur de Hurtebise réalisaient également un bon tour mais se sont fait piéger, comme beaucoup, sur le dernier obstacle. Avec Sydney Une Prince, Roger-Yves Bost sortait également sans pénalité de ce parcours. Puis vint Pénélope Leprévost et Flora de Mariposa. Malgré un début de colique survenu deux jours plus tôt, la jument avait rapidement retrouvé toutes ses forces et avait été jugée apte à prendre le départ. Le couple démarre de belle manière, franchit la rivière sans problème, passe l’oxer sur bidet qui a également posé quelques problèmes, puis, à la réception de celui-ci, l’impensable se produit. Pénélope Leprévost se retrouve à terre, elle est éliminée de la compétition en individuel. Heureusement tout va bien pour la cavalière qui pourra bien défendre les couleurs de la France dans la compétition par équipes, mais elle ne pourra pas prendre part à la finale individuelle où elle avait de grandes chances de médaille.

Comme Pénélope Leprévost, plusieurs cavaliers peuvent déjà tirer un trait sur la compétition individuelle. C’est notamment le cas de Nicola Philippaerts, éliminé après deux refus en fin de parcours de Zilverstar T et finalement disqualifié, Emanuele Gaudiano qui est sorti de piste avec vingt-sept points, mais aussi Rolf-Göran Bengtsson, seize points avec Unita Ask, ou encore les Ukrainiens Cassio Rivetti, victime d’une chute, et Ferenc Szentirmai, éliminé.

Mardi, jour de la première manche, tous les compteurs seront remis à zéro pour les équipes. Cette première épreuve servait à déterminer l’ordre de passage de celles-ci en fonction du nombre de points de pénalité, et ce sera vraisemblablement l’Ukraine qui ouvrira la marche tandis que le Brésil ou l’Allemagne s’élancera en dernier.

Photo : Roger-Yves Bost et Sydney Une Prince – FFE/PSV

Vous aimerez peut-être