Concours complet

JO Rio : LES FRANÇAIS DIEUX DE L’OLYMPE !

13939311_1052537261519881_4362910394620469914_n

ILS L’ONT FAIT ! Le suspens a duré jusqu’au bout mais la médaille est enfin là ! Et en or s’il vous plait. La France représentée par Astier Nicolas/Piaf de B’Neville, Karim Laghouag/Entebbe de Hus, Thibaut Vallette/Qing du Briot et Mathieu Lemoine/Bart L a été sacrée championne olympique de concours complet après quatre jours intenses de compétition ! Ce ne fut pourtant pas facile tant les scores étaient serrés et tant les retournements de situation étaient nombreux, et ce jusqu’à la toute fin de l’épreuve. L’équipe de France de complet repartira bien de Rio avec une médaille d’or (la première du pays toutes disciplines confondues cette année !), à laquelle s’ajoute celle, en argent, d’Astier Nicolas et Piaf de B’Neville en individuel.

Il faut dire que la France était partie sur les chapeaux de roues et ce dès le dressage, qui était il y a encore quelques temps son point faible. Avec quatre très bonnes reprises, les tricolores montaient déjà sur la deuxième marche du provisoire dimanche soir. Puis est venu le cross, annoncé comme le plus difficile depuis les Jeux de Sydney en 2000. Et pourtant, même si elle a reculé d’un rang au provisoire, la France fut la seule nation avec la Grande-Bretagne à voir rentrer ses quatre couples sans incident, d’autant plus que trois d’entre eux n’ont alourdi leur score qu’avec du temps dépassé ! Une sacrée performance qui permettait de nourrir de nombreux espoirs à la veille du saut d’obstacles.

Mardi 9 août, date qui restera sans aucun doute dans l’histoire des sports équestres. Après une visite vétérinaire passée avec succès, l’équipe de France s’est attaquée à la première manche de saut d’obstacles comptant pour le classement final par équipes. Après le passage de plusieurs couples courant pour l’individuel, Karim Laghouag et Entebbe de Hus sont entrés en piste. Même si son score ne comptait pas, le couple a signé le sans-faute sur les barres et a seulement été pénalisé par un point de temps. De quoi mettre en confiance le reste de l’équipe ! Quatrième et derrière la France, l’Allemagne pouvait de son coté compter sur le sans-faute de Sandra Auffarth et Opgun Louvo, mettant alors toute la pression sur les épaules de Thibaut Vallette et Qing du Briot. Toutefois le deuxième couple tricolore n’a pas tremblé et a signé le deuxième sans-faute français. A ce moment là, la France était déjà en or provisoire, les contre-performances de Jonelle Price avec Faerie Dianimo puis de Stuart Tinney et Pluto Mio reléguant la Nouvelle-Zélande et l’Australie derrière les tricolores. Néanmoins, aucune faute n’était permise : deux sans-faute et l’or était assuré, une faute et tout était à refaire. Plusieurs minutes plus tard entraient en piste Mathieu Lemoine et Bart L, bien décidés à conforter leur première place. Le couple démarre bien, franchit le triple qui a causé plusieurs difficultés, puis, au plus grand désespoir de tous les supporters français, renverse les barres de l’avant-dernier obstacle et du dernier. Huit points supplémentaires à rajouter au score de la France, qui chute au troisième rang et risque même de passer quatrième en cas de nouvelle faute. Le sang se glace, les espoirs d’un sacre olympique s’amenuisent. Derrière, les équipes leaders se reprennent. Sans-faute de Clarke Johnstone avec Balmoral Sensation. Sans-faute de Sam Griffiths et Paulank Brockagh. Michael Jung est lui aussi très solide avec Sam FBW et maintient l’Allemagne dans la course. Il ne suffit que d’une barre d’Astier Nicolas pour que les champions olympiques de 2012 s’emparent du bronze et que la France rentre avec une médaille en chocolat.

Astier Nicolas et Piaf de B’Neville sont en piste, le public retient son souffle. Puis, quelques secondes plus tard, c’est la délivrance. Astier Nicolas est sans-faute, la France est assurée d’une médaille, reste à en connaître le métal ! Il ne reste que deux couples à passer, Mark Todd pour la Nouvelle-Zélande, en argent provisoire, puis Christopher Burton pour l’Australie qui détient toujours l’or. Malheureusement pour ces équipes, le cauchemar continue. La légende du concours complet Mark Todd sort de piste avec seize points sur Leonidas II tandis que Christopher Burton et Santano II poussent deux barres à terre. Le malheur des uns fait le bonheur des autres, la France est bel et bien en OR. L’Allemagne est médaillée d’argent, l’Australie de bronze.

Cette victoire a une importance de taille, non seulement pour le complet français mais aussi pour l’image des sports équestres aux Jeux Olympiques qui sont toujours menacés de disparition, sans parler de la place qu’ils occupent dans les médias français. Grâce à cette médaille d’or, nous devrions entendre un peu plus parler de nos cavaliers et chevaux de complet dans les prochains jours, ce qui est une très bonne chose pour notre sport !

Classement par équipes

Photo : Astier Nicolas et Piaf de B’Neville ont offert à la France un podium olympique – FFE/PSV 

Vous aimerez peut-être