Saut d'obstacles

JO Rio : Les bleus en or !

cpffepsv

Incroyable scénario dans ces Jeux Olympiques de Saut d’Obstacles. Alors que la France a dû faire face à la blessure de Ryan de Hayettes et aux coliques de Flora de Mariposa (heureusement sans gravité) avant le début de la compétition, le mauvais sort ne semblait pas vouloir quitter l’équipe lors de la première épreuve puisque Pénélope Leprévost chutait de sa fille de For Pleasure. Heureusement, les choses s’arrangeaient hier avec une cinquième place à l’issue de la première manche par équipe. En embuscade, les tricolores pouvaient encore rêver d’un podium.

Aujourd’hui, les vestes bleues ont tout simplement été éblouissantes. Sur un tracé à nouveau très délicat avec un chronomètre extrêmement serré, les français n’ont rien lâché. Alors qu’il devait initialement occuper la place de réserviste, Philippe Rozier a une nouvelle fois montré aujourd’hui qu’il comptait bien aider son équipe avec Rahotep de Toscane. A l’image de ses coéquipiers, il a tout donné lors de ses quatre-vingt secondes en piste et il lance de belle manière les hostilités avec un seul point de pénalité. On le sait, Kevin Staut a pour habitude de débloquer la situation de la France dans des moments cruciaux. Ce mardi, en selle sur un Rêveur de Hurtebise époustouflant, le normand est allé chercher le sans faute, arrivant même à rentrer dans le temps imparti. Il s’agit d’ailleurs de l’un des deux seuls couples à réaliser un double sans faute dans la compétition par équipes de ces Jeux Olympiques ! Une performance qui laissait alors entrevoir de plus en plus un podium… Roger-Yves Bost se devait ensuite de réaliser un parcours au pire pénalisé d’un point pour s’assurer un épilogue en or. Le barbizonais avait donc une énorme pression sur ses épaules mais il a su garder les nerfs solides. Associé à Sydney Une Prince, il signe un sans faute libérateur pour l’équipe de France ! Cette fois c’est sûr, la France s’empare de la médaille d’or ! Pénélope Leprévost n’a donc même pas eu besoin de reprendre le départ.

Derrière, la bataille a été rude pour les deux autres places du podium. Avec le forfait de Beezie Madden suite à la blessure de Cortes C survenue après son parcours d’hier, les trois américains restants n’avaient plus le droit à l’erreur. Bien lancée par Kent Farrington et Voyeur, pénalisés d’un point, l’équipe a ensuite continué sur une bonne lancée avec le sans faute de McLain Ward sur Azur et le quatre points de Lucy Davis avec Barron. Avec un total de cinq points, ils montent sur la deuxième marche du podium !

Pour le bronze, c’est un barrage qui a dû départager le Canada et l’Allemagne. Chaque équipe pouvait compter sur des couples assez rapides ce qui rendait le suspens encore plus important. Malgré de bons chronomètre, Yann Candele / First Choice 15 et Amy Millar / Heros font chacun tomber une barre tandis que les allemands alignent de leur côté des sans fautes. Le verdict est donc sans appel et c’est l’Allemagne qui s’offre la troisième marche du podium grâce aux bonnes performances de Christian Ahlmann, Daniel Deusser, Ludger Beerbaum et Meredith Michaels-Beerbaum, elle aussi initialement réserviste puis remplaçante de Marcus Ehning dont l’étalon Cornado s’est blessé.

Classement complet

Après une nuit de fête ou de repos selon les cas, c’est un jour « off » qui attend les concurrents. Vendredi, les trente-cinq meilleurs cavaliers individuels s’élanceront dans une ultime épreuve en deux manches à l’issue de laquelle nous connaîtrons le nouveau Champion Olympique ! Côté français ce sont Kevin Staut, Roger-Yves Bost et Philippe Rozier qui tenteront leur chance puisque Pénélope Leprévost a vu ses espoirs individuels s’effondrer après sa chute le premier jour. D’autres nations doivent quant à elles choisir entre leurs quatre cavaliers présents dans les trente-cinq meilleurs puisque seuls trois cavaliers par pays sont autorisés à continuer l’aventure. C’est le cas pour la Suisse et l’Allemagne dont le chef d’équipe aura donc la lourde tâche d’écarter un couple de la course à la médaille.

Photo © FFE / PSV.

Vous aimerez peut-être