Dressage

JEM Tryon : Parfaite entame pour l’Allemagne

3C2A2930_pr_0

Archi favorite pour le titre mondial, c’est donc tout naturellement que l’Allemagne s’est installée en tête des opérations à l’issue de la première partie du Grand Prix des Jeux Équestres Mondiaux de Tryon.

L’Allemagne prend les devants

Dorothee Schneider et Sammy Davis Jr © Sportfot

Dorothee Schneider et Sammy Davis Jr © Sportfot

Loin du chaos de l’endurance, les trente-huit premiers couples de dressage ont déroulé leur reprise mardi sur la grande piste de Tryon. Jessica von Bredow-Werndl a signé la meilleure prestation du jour en obtenant 76.677% avec sa jument de onze ans TSF Dalera BB. « J’ai regardé les deux premiers chevaux dans les gradins avec mon frère Benni [Benjamin von Bredow-Werndl, ndlr] et j’ai soudain eu des frissons et je me suis sentie motivée en réalisant que de nombreuses autres personnes aimeraient être à ma place ! J’y suis donc allée en me sentant en pleine confiance et Dalera était juste brillante ! » s’est exclamée l’amazone de trente-deux ans. Une bonne nouvelle n’arrivant jamais seule, c’est tout simplement la meilleure note en Grand Prix de cette fille d’Easy Game, qui n’a participé qu’à cinq concours internationaux dans sa carrière avant ces Mondiaux.

Associée à son fidèle Sammy Davis Jr, Dorothee Schneider a confirmé l’hégémonie allemande en étant notée à 75.062%. Cette bonne moyenne, quoique légèrement en dessous de ses récentes performances en Grand Prix puisqu’il s’agit de sa moins bonne note cette année, propulse le couple en troisième position du classement individuel provisoire. Le meilleur reste néanmoins à venir pour les champions du monde en titre avec l’entrée en lice de Sönke Rothenberger et Cosmo aujourd’hui, suivis d’Isabell Werth et son alezane Bella Rose, les seules qui faisaient partie de l’équipe titrée à Caen il y a quatre ans.

La Suède et les Etats-Unis sur le podium provisoire

Juliette Ramel et Buriel K.H - © Sportfot

Juliette Ramel et Buriel K.H – © Sportfot

Si un nouveau sacre des allemands ce soir ne fait aucune doute, tout est ouvert pour la suite du classement. Pour le moment, ce sont les Suédois qui se parent d’argent provisoire grâce à la très bonne reprise de Juliette Ramel et Buriel K.H, qui s’offrent la deuxième place de l’individuel avec 75.248%. Le duo bat lui aussi son record personnel dans cette épreuve, lui qui obtenait 73.522% lors de sa dernière sortie en Grand Prix en août dernier. « Je dois tout à mon entraîneur. Patrik Kittel me donne beaucoup de confiance et il croit en nous. Cela me rend plus forte. »

Son complice Paridon Magi n’étant pas au mieux de sa forme, c’est sur son fidèle Don Auriello que Tinne Vilhelmson Silfvén a jeté son dévolu pour ces Jeux Équestres Mondiaux. Le hongre de désormais seize ans avait seulement repris la compétition il y a quelques mois aux CDIO 5* de Rotterdam, alors qu’il n’avait plus été revu sur les rectangles de dressage depuis les Jeux Olympiques de 2016. Pour son sixième championnat estival, le bai a débuté avec la note de 73.106%, ce qui est assez loin des résultats qu’il avait l’habitude d’obtenir en 2016, mais reste dans la continuité de ses deux seules performances cette année (73.174% à Rotterdam et 73.370% à Cappeln).

Devant leur public, les Etats-Unis ont effectué une plutôt bonne entrée en matière avec les 73.494% de Steffen Peters et son jeune Suppenkasper, qui n’était initialement pas prévu pour ces championnats mais a intégré l’équipe il y a seulement quelques jours en remplacement de Rosamunde, et les 74.860% d’Adrienne Lyle et Salvino. Cette dernière était très satisfaite de la prestation de son complice. « Je suis vraiment contente de lui, d’autant plus qu’on a effectué notre détente sous une forte averse, puis avons connu une forte vague de chaleur la seconde suivante [les conditions météo ont notamment causé l’annulation pure et dure de l’épreuve d’endurance, qui se déroulait en parallèle du dressage, ndlr]. La forme physique est un facteur important ici. [Salvino] est un grand cheval noir et j’ai fait tout mon possible pour l’amener ici en pleine forme. Je suis heureuse d’avoir fait tous ces efforts parce qu’il lui a fallu toutes ses forces pour affronter une telle chaleur ! »

La Grande-Bretagne en embuscade

Absente du podium aux championnats d’Europe de Göteborg l’année dernière, la Grande-Bretagne fait indéniablement partie des équipes à suivre cette semaine, d’autant que ce sera la toute première fois que les jeunes montures de Carl Hester et Charlotte Dujardin se frotteront à l’élite mondiale. Mais avant l’entrée en piste des deux têtes d’affiche britanniques, Spencer Wilton a mis son équipe sur la voie avec sa moyenne de 74.851% sur Super Nova II. Seulement quelques centièmes les sépare donc pour le moment des Etats-Unis. Emile Faurie et Dono di Maggio ont quant à eux conclu cette première journée avec 72.795%.

Pour la grande majorité des équipes, les meilleurs couples dérouleront leur reprise aujourd’hui. Le classement provisoire pourrait donc connaître quelques bouleversements avant l’attribution des premières médailles !

Classement complet par équipes

Photo principale: © FEI/Liz Gregg

Vous aimerez peut-être