Dressage

JEM Tryon : Le titre mondial pour l’Allemagne !

unnamed (7)

Cette journée de jeudi était décidément très allemande ! Après la sublime reprise de Julia Krajewski en concours complet, qui place son équipe en tête du provisoire, les dresseurs allemands ont décroché un nouveau sacre mondial grâce aux magnifiques performances de leurs deux têtes d’affiche, Sönke Rothenberger et Isabell Werth.

Isabell Werth et Bella Rose, quatre ans après

Isabell Werth et Bella Rose - © Sportfot

Isabell Werth et Bella Rose – © Sportfot

De l’équipe médaillée à Caen en 2014, il ne restait désormais qu’un couple, Isabell Werth et Bella Rose. Personne pourtant ne pariait il y a encore quelques mois sur une sélection de l’alezane de quatorze ans, absente des rectangles de dressage entre 2014 et cette année, mais Isabell Werth a préféré laisser sa jument n°1 Weihegold OLD à la maison et sa fidèle complice le lui a bien rendu. Avec 84.829%, la fille de Belissimo a largement surpassé son score de Caen et explosé son record personnel ! « Ceci est ma réponse à tous ceux qui ne comprenaient pas pourquoi j’ai laissé la meilleure jument du monde aux écuries et choisi celle-ci. La majorité des gens sait à quel point je suis proche de Bella et l’emmener ici après un long retour depuis les JEM de Caen est extrêmement spécial. Nous savions qu’il y avait un risque, mais c’est toujours comme ça avec n’importe quel cheval. » a rappelé la championne allemande, qui n’a pas pu retenir ses larmes.

Sönke Rothenberger a lui aussi parfaitement réussi sa journée. En selle sur un Cosmo bondissant et en pleine forme, le jeune cavalier a obtenu la meilleure note de sa carrière en Grand Prix avec 81.444% ! Le couple se tourne désormais vers la compétition individuelle, lui qui était passé à un rien de la médaille d’or l’année dernière aux championnats d’Europe de Göteborg. Alors qu’elles étaient entrées en piste hier, Jessica von Bredow-Werndl et Dorothee Schneider ont vu leurs efforts récompensés en montant sur la plus haute marche du podium de ces Jeux Équestres Mondiaux !

Laura Graves offre l’argent à son équipe à domicile

Dernière a entrer en piste, Laura Graves avait une forte pression sur les épaules, mais l’amazone n’a pas cédé en réalisant une très bonne reprise sur son puissant bai Verdades. Le duo a ainsi propulsé les Etats-Unis sur la deuxième marche du podium grâce à la superbe moyenne de 81.537%, qui s’ajoute aux 76.739% de Kasey Perry-Glass sur Goerklintgaards Dublet et aux 74.860% d’Adrienne Lyle et Salvino.

Portée par les performances de Carl Hester et Charlotte Dujardin, qui font leur grand retour en équipe nationale avec leurs deux jeunes chevaux Hawtins Delicato et la très prometteuse Mount St John Freestyle, âgée de neuf ans seulement (77.764%), la Grande-Bretagne remporte le bronze. « Ces six ou sept dernières années, je pense que les gens croyaient que le dressage britannique était juste Valegro et rien d’autre. Je crois que cela a prouvé que nous avons encore du réservoir en Grande-Bretagne, ce qui était le but en venant ici » a glissé Carl Hester, auteur d’une belle reprise à 77.7283% avec son complice de dix ans.

La Suède à un cheveu de la médaille

Le suspens aura duré jusqu’au bout, mais ça n’est finalement pas passé pour les Suédois. Malgré les bonnes prestations de leurs deux derniers couples, Therese Nilshagen / Dante Weltino OLD et Patrik Kittel avec sa jeune Well Done de la Roche CMF, qui ont respectivement obtenu 76.009% et 78.199%, la Suède doit se contenter de la quatrième place pour seulement deux dixièmes de trop. Elle valide néanmoins son ticket pour les Jeux Olympiques de 2020, tout comme les Pays-Bas, médaillés à Caen et aujourd’hui cinquièmes malgré les 77.189% d’Edward Gal et l’imposant étalon noir Glock’s Zonik N.O.P.

L’Espagne, représentée cette semaine par le jeune Juan Matute Guimon, Beatriz Ferrer-Salat, Claudio Castilla Ruiz et Severo Jurado Lopez est également assurée du voyage à Tokyo grâce à sa sixième place. Le Danemark, privé de son couple phare Cathrine Dufour et Atterupgaards Cassidy, l’alezan s’étant blessé il y a quelques semaines, devra en revanche compter sur les prochains championnats d’Europe de 2019. L’Australie complète ce classement à la huitième place et devance la Belgique, la Russie, le Canada, le Portugal, la Suisse, le Japon et le Brésil.

Pour rappel, la Fédération Française d’équitation avait fait le choix fin août de n’envoyer ni équipe, ni individuel français à Tryon.

Classement complet

Photo principale : © Sportfot

 

Vous aimerez peut-être