Saut d'obstacles

JEM Tryon : la Suisse garde l’avantage, Lorenzo de Luca prend les devants !

42193714_1924405597640991_5953553927638089728_n

Comme lors de la Chasse, cette deuxième épreuve des Championnats du Monde de saut d’obstacles a livré un scénario exceptionnel. Les tribunes malheureusement presque vides sont vites oubliées face au tel spectacle que nous offre la compétition.

Pour cette deuxième épreuve du championnat, on a vite compris que la difficulté du parcours proposé par Alan Wade était montée d’un cran. Annoncé à 1,65m, le tour n’a laissé que très peu de chance aux couples moins aguerris qui sont souvent sortis avec des scores lourds.

Simone Blum et DSP Alice étaient les premières à signer le tour parfait. Un peu plus tard, sa compatriote Laura Klaphake laissait également toutes les barres sur les taquets. Associée à son exceptionnelle Catch Me If You Can, l’allemande se faisait uniquement pénaliser d’un point de temps dépassé mais se rattrapait de la meilleure des manières après sa déconvenue de la Chasse où la jument commettait un refus sur le mur. Décidément, les femmes semblaient avoir pris l’ascendant ce jeudi puisque peu de temps après c’est l’américaine Adrienne Sternlicht qui pouvait laisser exploser sa joie à la fin de son magnifique tour pénalisé également d’un point de temps en compagnie de la géniale Cristalline. Janika Sprunger poursuivait la série féminine en signant un tour magistral sur son fabuleux Bacardi VDL. La suissesse se voyait pénaliser elle aussi uniquement par le temps. Enfin, Max Kuhner venait relever le niveau de la gente masculine. Même si la barre du dernier a tremblé c’est bien un sans-faute qu’a signé avec brio l’autrichien qui dispute ce Championnat en individuel avec Chardonnay, son fils de Clarimo. Il a ensuite fallu attendre un long moment pour pouvoir célébrer un nouveau sans-faute, celui de Cian O’Connor et Good Luck qui ont mené un parcours bien maîtrisé. Toujours avec autant de précision dans son équitation, Peder Fredricson s’est lui aussi joué de toutes les difficultés avec H&M Christian K qui répond bien présent sur son premier Championnat. Déjà très impressionnante hier, Clinta a laissé elle aussi toutes les barres sur les taquets accompagnée de main de maître par McLain Ward, juste un peu trop lent. Avant dernier à s’élancer, Lorenzo de Luca n’a rien lâché tout au long de son parcours. Bien aidé par les qualités exceptionnelles d’Irenice Horta, l’italien a franchi la ligné d’arrivée avec un score vierge de toute pénalité. En gardant ses 1,19pts obtenus hier, il prend la tête de ce Championnat en individuel avec cette jument qu’il ne sort en compétition que depuis mai suite à la blessure de Zoe Conter.

McLain Ward et Peder Fredricson complètent le podium individuel encore très provisoire. Au final sur les cent-vingt-deux partants, seuls cinq s’en sont donc sortis sans aucune pénalité !

Du côté des équipes, l’étau s’est largement resserré aujourd’hui puisque seules les dix meilleures repartiront vendredi. Portée par son unique représentante féminine, la Suisse garde la tête devant les Etats-Unis et l’Allemagne qui a elle aussi été bien aidée par ses amazones.

Les bonnes surprises du jour…

L’égyptien Alaa Mayssara n’est pas passé loin du sans-faute avec Dittorio S. Le couple faute uniquement en fin de parcours sur l’entrée du double fatidique à de nombreux autres. Même scénario pour Samantha McIntosh et Check In qui, après une bonne Chasse, n’alourdissent donc leur score que de quatre points pour rester parmi les meilleurs. La jeune Kara Chad s’en est également très bien sortie du haut de ses vingt-deux ans. En selle sur sa grise Carona, la canadienne fautait aussi sur l’entrée de ce maudit double et rajoutait un point de temps à son compteur.

…et les moins bonnes…

Henrik von Eckermann et Toveks Mary Lou se sont fait piéger par la ligne de la rivière avec une grosse hésitation face à celle-ci puis une faute sur l’oxer suivant. Même score de huit points écopés en fin de parcours par Marcus Ehning qui déroulait pourtant jusque là une partition parfaite avec Prêt A Tout. L’allemand est relégué au vingt-troisième rang individuel et voit s’éloigner le podium individuel… La Belgique fera quant à elle partie des grandes absentes de la deuxième manche par équipes. A nouveau, Pieter Devos s’est fait avoir par le mur, essuyant un refus d’Espoir qui sort finalement à vingt-deux points. Jos Verlooy / Igor et Nicolas Philippaerts / H&M Chilli Willi commettaient eux deux fautes tandis que Niels Bruynseels tentait de sauver les meubles sur Cas de Liberté avec cinq points. Ce n’est donc pas à Tryon que les belges retrouveront un podium international.

Les français

Ouvreur de l’équipe de France aujourd’hui, Kevin Staut n’a malheureusement pas pu éviter une faute de Rêveur de Hurtebise*HDC sur la rivière, l’un des juges de paix du jour. Malgré une grosse touchette sur la sortie du double, le couple sort de piste avec quatre points. Comme lors de la Chasse, le fils de Kashmir van Schuttershof a montré de très beaux sauts sur le reste du tour ! Les choses se sont ensuite gâtées pour les troupes de Philippe Guerdat. Autre couple assez aguerri de l’équipe, Nicolas Delmotte et Ilex VP entamaient leur parcours avec une faute sur le numéro deux. Si tout allait bien par la suite, le double placé en avant dernier leur a été fatal, alourdissant leur score à douze points. Plus jeune recrue de l’équipe, Volnay du Boisdeville, neuf ans, répondait lui aussi très bien aux demandes d’Alexandra Francart en début de parcours. L’étalon fils de Winningmood van de Arenberg a malheureusement lâché prise en fin de tour et termine avec cinq barres à terre. Déception dans le clan tricolore mais au vu du peu de CSI 5* que le couple a couru, le potentiel est bien là ! Doté d’un mental d’acier et d’une monture hors norme, Alexis Deroubaix savait qu’il n’avait pas vraiment le droit à l’erreur sur Timon d’Aure. Alors que tout se déroulait comme dans un rêve, les deux complices se faisaient piéger sur la sortie du maudit double. Heureusement pour la France, leur score leur permet de figurer en septième position et les garde ainsi dans la course pour une qualification olympique (attribuée aux six meilleures équipes à l’issue de la deuxième manche de vendredi).

Classement individuel

Classement par équipes

Photo © FEI / Ctanierephotographie / Martin Dokoupil

Vous aimerez peut-être