Saut d'obstacles

JEM Tryon : la Chasse pour Steve Guerdat, la France bien placée !

42132041_1923284541086430_8031045255279149056_n

Quelle belle épreuve de Chasse ! Comme on le dit souvent, dans ce premier parcours, les cavaliers ne gagnent rien mais peuvent déjà tout perdre… et certains en ont malheureusement fait les frais ce mercredi à Tryon.

Pour lancer ce Championnat du Monde de Saut d’obstacles, le chef de piste Alan Wade avait magistralement concocté un parcours à la hauteur de l’événement mais bien dosé pour une entrée en matière.

Parti en début d’épreuve, Steve Guerdat avait l’avantage de savoir exactement quoi faire pour figurer en tête à l’arrivée. C’est ce qu’il a magnifiquement fait associé à sa talentueuse mais impétueuse Bianca. Bouclant la ligne d’arrivée en 76,33 secondes, le suisse s’est installé en tête pour ce premier jour de compétition. Longtemps devant, Pedro Veniss s’est donc fait distancer de peu. Peu attendu dans ce genre d’épreuve, Quabri de l’Isle a répondu présent et a utilisé sa grande amplitude pour gagner du temps au fil des dix-sept efforts. L’australien Rowan Willis complète le trio de tête provisoire avec Blue Movie.

Des bonnes surprises…

Ce cavalier de trente-huit ans est d’ailleurs l’une des surprises de cette journée. Peu connu du grand public en Europe puisqu’il évolue principalement sur le continent américain, le couple s’est déjà classé à plusieurs reprises au niveau 5*, remportant même le Grand Prix d’Ocala en février dernier. Présente à Calgary il y a tout juste dix jours, Blue Movie pourrait peut-être manquer d’un peu fraîcheur pour tenir le championnat de bout en bout… L’avenir nous le dira. A noter également la onzième place de Karen Polle et With Wings. Après la quatrième place par équipes des japonais en Concours Complet le week-end dernier, la cavalière de vingt-six ans pourrait bien faire la fierté de son pays également dans quelques jours. Karen Polle peut se sentir d’ailleurs presque comme chez elle à Tryon puisqu’elle courait jusqu’en 2014 sous les couleurs américaines.

…et des moins bonnes…

Certains cavaliers vont préférer vite oublier cette Chasse même si leur score obtenu aujourd’hui les suivra jusqu’au bout de ce Championnat. C’est le cas par exemple de Pilar Cordon Lucrecia qu’on attendait faire mieux que chuter de Grand Cru van de Ronzenberg suite à un refus de celui-ci. Déjà malchanceux à Caen lors de cette même épreuve avec une chute de Dream of India Greenfield, Pieter Devos a subi cette fois une incompréhension avec Espoir sur l’oxer suivant la rivière. Le belge est resté en selle mais cela le place finalement au soixante-dix-septième rang. Même incompréhension pour Rockfeller de Pléville Bois Margot, pourtant habituellement très régulier sous la selle de Eduardo Alvarez Aznar, quatre-vingt-sixième. L’Allemagne a elle aussi connu des déboires avec Laura Klaphake qui n’a pu que subir le refus sur le mur de sa pourtant fantastique Catch Me If You Can, soixante-treizième.

Les tricolores conquérants 

Avec une équipe bien renouvelée, les tricolores semblent bien motivés à ne pas faire de la figuration à Tryon. Bien lancées par Nicolas Delmotte et son très régulier Ilex VP, auteur d’un sans-faute assez rapide, les Vestes Bleues ont poursuivi dans cette même direction. Deuxième et troisième à s’élancer, Alexandra Francart et Alexis Deroubaix ont su mener Volnay du Boisdeville et Timon d’Aure jusqu’au sans-faute dans de bons chronomètres. Encore inexpérimentés à ce niveau, l’étalon et le hongre ont semblé se plaire sur cette piste en faisant une véritable démonstration sur ce parcours ! Dernier tricolore à prendre le départ, Kevin Staut montrait d’entrée de jeu qu’il était bien parti pour aller très vite. Alors que Rêveur de Hurtebise*HDC répondait présent à chacune de ses demandes avec une jolie aisance, le couple a finalement échoué sur l’ultime obstacle sur lequel l’alezan renversait une barre à terre. Le normand détenait pourtant le chronomètre de la pole position… Avec quatre secondes de plus, le couple s’offre tout de même la douzième place au provisoire. Nicolas Delmotte est lui vingt-deuxième tandis qu’Alexandra Francart et Alexis Deroubaix sont respectivement trentième et trente-deuxième.

La France est ainsi pour le moment sixième avant les deux manches par équipes qui attendent les différents cavaliers jeudi et vendredi.

La Suisse tient la tête du classement devant les Pays-Bas et le Brésil mais tout ceci reste encore très provisoire et les écarts sont extrêmement serrés.

Classement complet

Photo © FEI/ Martin Dokoupil

Vous aimerez peut-être