Interviews Reportages Saut d'obstacles

« J’ai passé un excellent week-end à La Baule » Amy Inglis

Ingins_Wishes

Révélation du CSIO 5* de La Baule après son double sans-faute sur les barres dans la Coupe des Nations et sa quatrième place dans le Grand Prix, Amy Inglis semble avoir un avenir prometteur du haut de ses vingt-deux ans. En évoluant sur le circuit dédié aux jeunes cavaliers ainsi qu’en 2, 3 et 4*, la britannique a gravi les échelons notamment en compagnie de sa fabuleuse alezane Wishes âgée de onze ans. Un couple qui fonctionne à merveille à en juger par le nombre de tours parfaits qu’elles ont réalisé cette année : sur vingt-neuf parcours elles n’ont commis que sept fautes. Cette arrivée tonitruante en 5* n’est donc pas le fruit du hasard… Petite rencontre avec la britannique encore peu connue du grand public :

Pouvez-vous revenir sur votre week-end à La Baule ? 

J’ai passé un excellent weekend à La Baule. C’est un concours fantastique, la piste est magnifique et le public était incroyablement encourageant. L’organisation était très accueillante et sympathique. Wishes a adoré la belle piste en herbe. Elle était de mieux en mieux à chaque parcours !

Comment êtes vous organisée au quotidien et quels sont vos prochains objectifs ? 

Je suis installée à Sussex, en Grande-Bretagne, avec mon compagnon Michael Duffy. Wishes profite maintenant d’une semaine de repos bien méritée, au paddock ! Nous allons ensuite nous remettre au travail pour la prochaine échéance, la Coupe des Nations d’Hickstead.

Pouvez-vous parler de votre jument ? 

Wishes est née à la maison, on la connait donc depuis toujours. Nous avons eu beaucoup de succès en Jeunes Cavaliers : médaille d’or par équipes et médaille de bronze en individuel. J’ai également de très bons jeunes chevaux, dont une sœur de Wishes. C’est une jument de 6 ans par J’taime Flamenco.

Vous aimerez peut-être