CSO Grand National

GN Tours-Pernay : Thomas Rousseau s’empare de la troisième étape !

18557447_1378983515471196_8793218581319149912_n

Comme chaque année au cours du mois de mai, c’est chez la famille Deuquet au Haras de Bel Air à Tours Pernay que les écuries, cavaliers et chevaux sont attendus de jeudi au dimanche soir pour l’une des étapes du Grand National FFE de saut d’obstacles. Et comme depuis le début de la saison, les étapes du Grand National restent très prisées et devenues des rendez-vous incontournables pour les acteurs du circuit. Pas moins de 70 couples étaient au départ de la Pro Elite Grand Prix 1m50 de ce troisième acte. Après une première victoire l’an dernier lors de l’étape de Cluny (71) avec Aresse M, Thomas Rousseau en inscrit une deuxième à son palmarès sur le circuit. Cette fois-ci, c’est avec Putch des Isles*Val’Id qu’il s’impose et offre à son Ecurie Amerigo Selles un nouveau sacre.

Dès 14h30, c’est sous les yeux de Thierry Pomel, sélectionneur national Jeunes cavaliers, Seniors CSI 4* et moins, que les 70 couples ont tenté de se qualifier pour la seconde manche. Ils seront au final 15 à atteindre leur objectif et à en découdre avec les difficultés mises et imaginées par Michel Chambon, chef de piste fidèle à cette étape.

Florie Laure Etien, courant sous aucune couleur d’Ecurie, est l’une des premières des 15 protagonistes à s’élancer de nouveau sur la piste en sable Pro Sol de Toubin & Clément. Avec un deuxième tour parfait et un chronomètre de 44,25 sec, elle donne le ton. Cédric Hurel, premier cavalier de l’Ecurie ACA Patrimoine Finances – Tendercapital, commet une faute avec Touch of Class d’Ors. Mathieu Noirot, hors GN FFE, imite Florie Laure Etien mais dans un temps moins rapide. Avec deux chevaux au barrage, Jonathan Chabrol pour l’Ecurie Sellerie Butet III ne peut empêcher deux fautes de son premier cheval, Right Now Semilly. Quant à Walter Lapertot, premier cavalier à réussir le sans faute en première manche, il fait plusieurs fautes avec Right Pleasure au cours de la seconde.

Ensuite, le public, venu en nombre comme chaque année, assiste à une série de tours sans pénalité dont celui de Marine Bouton (Ecurie GPA Master Distribution), sélectionnée pour le CSIO 3* d’Uggerhalne (DAN) du 1er au 5 juin prochains, avec Zorro H, de Joanna Parkinson (Ecurie Royal Horse) avec Golden Magic C, d’Alexandre Leriche (Hors GN FFE) avec Tel Elu de St Simeon ou encore de Jonathan Chabrol avec sa deuxième monture Commandor de Codre.

Tony Cadet représentant l’Ecurie Butet – Haras de Lacke est le premier à abaisser le chronomètre et le descendre sous la barre des 43 secondes avec Uppsala Del Cabalero. Le cavalier breton s’empare donc de la tête du classement provisoire. Une position qu’il ne pourra apprécier que quelques instants. Frédéric Busquet, vainqueur de l’étape de Lorient (56) en octobre dernier, en selle sur Ti Pol du Plessis pour l’Ecurie Sellerie Butet – Ecuries d’Ellipse, améliore le chronomètre et lui vole la pole position.

L’épreuve est loin d’être terminée et le suspens et les rebondissements également. Thomas Rousseau, cavalier de Putch des Isles*Val’Id depuis seulement trois semaines, serre encore plus les courbes que ses adversaires et franchit la ligne d’arrivée avec un chronomètre de 40,25 sec. Dans le camp des supporters de l’ambassadeur de l’Ecurie Amerigo Selles, on commence à sentir le goût de la victoire mais il reste encore trois cavaliers à passer. Margaux Rocuet (Ecurie Bruno Rocuet – DP Nutrition), plus rapide de quelques centièmes, aurait pu y croire aussi mais une malheureuse faute l’empêche d’être sacrée gagnante de cette étape. Edouard Mathé, deuxième cavalier de l’Ecurie ACA Patrimoine Finances – Tendercapital, tente également avec Tabasco des Cabanes*tendercapital, mais termine finalement 4e . Dernière à partir dans cette deuxième manche, Perrine Mary, cavalière de l’Ecurie Domaine Eric Legrand – Aviva, est pénalisée quant à elle de deux fautes avec son bondissant Radjah de Turcis.

Thomas Rousseau s’impose donc avec Putch des Isles*Val’Id et offre une nouvelle victoire à son sponsor Amerigo Selles, 13 mois après celle de Cluny. Cette réussite permet également à son Ecurie d’engranger ses premiers points sur le circuit fédéral.

Classement complet

Source : Communiqué FFE.

Vous aimerez peut-être