Saut d'obstacles

Finale Coupe du Monde : Peder Fredricson en embuscade derrière Eduardo Alvarez Aznar !

0504-jumping-2

Pour cette deuxième journée de compétition les cavaliers ont eu fort à faire. Après une épreuve de chasse remportée par Steve Guerdat, les cavaliers se sont opposés sur une épreuve à barrage de type Grand Prix, ce vendredi 5 avril. Si certains favoris se sont complètement écroulés, Eduardo Alvarez Aznar a confirmé et caracole en tête après cette deuxième journée de compétition en terres suédoises. Il est suivi par Peder Fredricson, vainqueur de l’épreuve du jour, et Steve Guerdat.

Santiago Varela, le chef de piste, avait dessiné un parcours tout en subtilité pour cette deuxième journée de compétition. Les premiers cavaliers à partir se font largement piéger, notamment par de double de palanque, situé en numéro huit. Après une décevante performance hier, la jeune Irma Karlsson semble en passe de signer le premier sans faute du jour. Mais sa monture, Ida van de Bisschop, refuse de franchir le double. Coup dur également pour Pieter Devos, en troisième position à l’issue de la première journée de championnat. Apart ne parvient pas à sortir du triple numéro 10, à la suite de deux énormes fautes sur l’élément A de la combinaison. Lorenzo de Luca préfère quant à lui jeter l’éponge après une faute et deux sauts compliqués de son complice Ensor de Litrange. L’Autrichien Max Khüner est le premier à trouver toutes les clefs de ce parcours, avec Chardonnay. Le bras levé, l’ancien cavalier allemand peut savourer sa performance. Si François Jr. Mathy, qui semblait très nerveux, faute sur l’avant dernier obstacle du parcours avec Uno de la Roque, les autres cavaliers ayant choisi de changer de cheval déroulent des parcours parfaits. Ludger Beerbaum, ayant décidé de seller son fils de Cornado NRW, Cool Feeling, mais aussi Peder Fredricson et le Français Olivier Robert se qualifient ainsi pour le barrage. Le Suédois, accompagné du très délicat Catch Me Not S déroule son parcours avec une justesse incroyable et déchaine le public. Il relève également la barre après une décevante erreur de son compatriote Henrik von Eckermann. Si le Polonais Jaroslaw Skrzyczynski et sa talentueuse fille de Chacco Blue, Chacclana continuent de surprendre, les Allemands semblent préférer boire la pression que la subir… Daniel Deusser et Tobago Z, éclatants tout au long du circuit Coupe du Monde et leader à l’issues des 13 étapes qualificatives laissent une barre au sol, alors que Christian Ahlmann et Clintrexo Z déjouent complètement en franchissant la ligne d’arrivée avec trois fautes. Olivier Philippaerts faillit à son tour. Une faute de main empêche Legend of Love de terminer son saut sur le mur numéro onze et laisse sans doute un goût amer au Belge. Niels Bruysneels, en revanche, présente une grande sérénité avec Delux van T & L et rejoint la liste des barragistes, tout comme la tenante du titre Beezie Madden. Leaders hier après la chasse, Steve Guerdat et Alamo fautent sur l’oxer numéro neuf.

Kévin Staut et Edesa’s Cannary déçoivent, avec 12 points à l’arrivée et ne parvient pas à rejoindre son compatriote, Olivier Robert au barrage.

Devant un stade comble, c’est un barrage à huit qui se met en place. Premier à partir, Max Kühner signe un double sans faute rapide, en 39’44 secondes, et met la pression sur ses poursuivants. S’il a un temps cru être sans faute, Olivier Robert laisse le deuxième plan du dernier obstacle à terre. L’ultime obstacle de ce parcours raccourci à également piéger Beezie Madden et Niels Bruynseels. Le surprenant Polonais Jaroslaw Skrzyczynski continue son ascension avec un nouveau parcours parfait. Mais c’est pour son chouchou que le public se lève. Avant même le dernier saut, les fans frémissent déjà. L’adage « une main de fer dans un gant de velours » n’a jamais été aussi bien imagé. Malgré une bouche difficile, Peder Fredricson réussit à doser parfaitement ses actions et délivre à son public un superbe sans faute. Il prend la tête en 37’94 secondes. Les passionnés tremblent quand arrive le dernier concurrent. Eduardo Alvarez Aznar et le métronome Rokfeller de Pleville Bois Margot poursuivent leur folle série de sans faute, mais prennent trois centièmes de trop pour franchir la ligne d’arrivée. Qu’importe, c’est bien le couple Franco-Espagnol qui trône en tête du championnat à l’issue de cette deuxième journée de compétition, devant le local Peder Fredricson et le leader d’hier, Steve Guerdat.

Olivier Robert prend la douzième place avant l’ultime journée de compétition qui se déroulera dimanche 7 avril à partir de 14h. Cette épreuve sera à suivre en direct sur notre compte Twitter !

Classement du championnat

Résultats de l’épreuve

Ph. : Peder Fredricson et Catch Me Not S à Göteborg © FEI

Vous aimerez peut-être