Dressage

Finale Coupe du Monde Paris : Laura Graves et Verdades s’offrent le Grand Prix !

418 : VERDADES : GRAVES Laura : USA

Ce vendredi 13 avril aura porté chance à Laura Graves et Verdades. Très attendus après leurs belles prestations de cet hiver au Global Dressage Festival de Wellington, le couple américain n’a pas déçu. Grâce à une reprise sans faute, ils se sont emparés du Grand Prix devant les n°1 mondiales Isabell Werth et Weihegold OLD !

Isabell Werth et Weihegold OLD - © PSV-J-MOREL

Isabell Werth et Weihegold OLD – © PSV-J-MOREL

Pour la première fois depuis le Grand Prix Spécial d’Aix-la-Chapelle en juillet dernier (qui, d’ailleurs, avait été également remporté par Laura Graves et son complice bai), Isabell Werth et sa jument noire n’ont pas fait retentir l’hymne allemand à l’issue de leur reprise. Les tenantes du titre avaient pourtant bien commencé avec un très bon travail au trot grâce par leurs points forts : un passage expressif et régulier ainsi qu’un piaffer presque parfaitement sur place. Pourtant, plusieurs fautes dans le galop sont venues entacher leur prestation, avec notamment un changement de pied imprévu à la fin du galop allongé, des erreurs dans le zig zag et une ligne de changements de pieds au temps fautive. Avec 78.261%, le couple obtient sa plus mauvaise note en Grand Prix depuis le CDI-W d’Amsterdam en janvier 2016, qui n’était autre que sa toute première épreuve ensemble. Depuis mai 2016, la fille de Don Schufro n’était jamais redescendue sous la barre des 80%, reprises de Grand Prix, Spécial et Freestyle confondues. Cette contre-performance n’altère cependant en rien leurs chances de victoire puisque tout se jouera samedi dans le Grand Prix Freestyle, où toutes les cartes seront redistribuées.

De leur côté, Laura Graves et Verdades ont parfaitement répondu présent en réalisant une excellente reprise expressive et décrochent un nouveau record personnel ! Avec 81.413%, le duo domine largement cette première journée de compétition. Associée à son fidèle fils de Gribaldi âgé de dix-sept ans Unee BB, Jessica von Bredow-Werndl a également signé une bonne reprise qui lui offre la troisième place avec 75.668%, soit sa meilleure note cette année avec ce cheval. Pour trois dixièmes de moins, Dorothee Schneider se retrouve au pied du podium avec Sammy Davis Jr, tandis que Patrik Kittel et sa fidèle Deja ferment ce top 5 (74.689%). Pour leur toute première finale Coupe du monde, Daniel Bachmann-Andersen et son étalon Blue Hors Zack, qui n’effectuait que la première saison sur le circuit de sa carrière, ont terminé à une belle sixième place avec 74.130%, un score qui leur a permis de régner en tête du classement provisoire pendant une bonne partie de l’épreuve.

Si l’étalon KWPN a brillé aujourd’hui, ce n’était pas vraiment le cas de son fils Glock’s Zonik N.O.P. Alors qu’il débute lui aussi à ce niveau de compétition, le complice d’Edward Gal a commis plusieurs fautes, notamment en fin de reprise dans les changements de pieds au temps et au début de la deuxième pirouette. Le piaffer reste également un point faible pour l’étalon noir qui est majoritairement noté à 7 sur ce mouvement coefficient 2. Le duo néerlandais se retrouve donc en neuvième position avec 73.758%. Seul Français au départ de cette finale, invité en tant que représentant de la nation hôte, Ludovic Henry a réalisé un test correct dans l’ensemble avec After You, qui lui permet d’obtenir la moyenne de 69.224%.

Classement complet

Photo : © PSV-J-MOREL

Vous aimerez peut-être