Saut d'obstacles

Finale CDM : McLain Ward et HH Azur prennent les commandes !

Capture d’écran 2017-03-31 à 10.55.21

Point d’orgue de la saison hivernale, la Finale Coupe du Monde d’Omaha a comme d’habitude débuté par l’intéressante épreuve de chasse cette nuit, où chaque barre tombée ajoute quatre secondes au chronomètre final. Comme prévu, le match entre McLain Ward et Steve Guerdat a eu lieu, tous deux respectivement en selle sur leurs fantastiques HH Azur et Bianca, mais c’est finalement l’américain qui en sort vainqueur. Le suisse Steve Guerdat prend une bonne troisième place, juste derrière Henrik von Eckermann qu’on n’attendait peut être pas à cette seconde place. Côté français, les choses ne se sont pas déroulées comme prévu.

Markus Brinkmann, premier cavalier en piste à 2h15 (heure française), nous faisait découvrir le parcours construit par Alan Wade et sortait de piste avec une barre à terre sur Pikeur Dylon. Treize obstacles, seize efforts, des barres à 1m60 et pas moins de trois doubles étaient au menu ce soir. Parti en début d’épreuve, le jeune Martin Fuchs prenait rapidement la tête avec son joueur Clooney 51, mais le suisse fût rapidement détrôné par le néerlandais Leopold van Asten, auteur d’un parcours plus rapide en selle sur VDL Groep Zidane N.O.P. Malgré un parcours musical, Romain Duguet installait sa fille de Mylord Carthago, Twentytwo des Biches, à la seconde place du classement provisoire. C’était sans compter sur l’attendu McLain qui imposait un rythme soutenu à sa fantastique HH Azur et qui grappillait plus d’une seconde sur le néerlandais pour prendre la tête. Gregory Wathelet et son désormais fidèle Forlap réussissaient de suite à prendre la deuxième place du classement provisoire. Quelques passages plus tard, c’est la bondissante Bianca qui rentrait en piste sous la selle du double tenant du titre, Steve Guerdat. La fille de Balou du Rouet démontrait une nouvelle fois tout son génie pour se sortir sans faute de cette chasse mais le suisse devra se contenter de la seconde place du classement provisoire juste derrière l’américain. Ce sera finalement une troisième place définitive pour Steve Guerdat et Bianca, puisque le suédois Henrik von Eckermann s’est invité sur la deuxième marche du podium avec sa Mary Lou, après un parcours tout en fluidité.

Si ces derniers cavaliers jouaient les places d’honneur, ce n’était pas le cas de tout le monde et les spectateurs ont assisté à bien des surprises. L’expérimenté Todd Minikus et Babalou sortaient de piste avec le score lourd de seize points, tandis que Max Kühner voyait tous ses espoirs s’effondrer quand Cornet Kalua se braquait et refusait d’approcher le vertical numéro quatre, entrainant l’élimination du couple. Denis Lynch et le démonstratif All Star ne figurent pas non plus dans le top 20 suite à une grosse faute sur le deuxième double du parcours qui se rajoutait à un chronomètre déjà pas très rapide. Le parcours n’a pas non plus souri aux deux allemands qu’on ne présente plus, Marcus Ehning et Ludger Beerbaum. Si le premier arrivait à se sortir des deux premiers doubles, il ne pouvait pas empêcher la faute de son Prêt à Tout sur l’entrée du dernier double de verticaux. Pour son compatriote, en selle sur Chiara 222, les combinaisons n’ont posé aucun problème mais la fille de Contender manquait de brillant et fautait à deux reprises sur le vertical numéro six et l’oxer sur bidet placé en avant dernier.

Du côté des français, la meilleure performance revient à Simon Delestre et l’inexpérimenté Chadino qui prennent la dixième place grâce à un parcours sans faute. Kevin Staut ne peut espérer mieux que la douzième place avec Rêveur de Hurtebise*HDC. Le fils de Kashmir van Schuttershof ne peut empêcher la barre de l’entrée du dernier double de verticaux de tomber malgré un parcours maitrisé de bout en bout. Déception également pour Olivier Robert, parti en début d’épreuve, qui essuie deux fautes aux rênes de Quenelle du Py. La grande dame alezane fait tomber le vertical numéro quatre ainsi que l’entrée du dernier double de verticaux. Même faute pour Eric Navet qui sort de piste avec deux barres à terre puisqu’il fait renverse également l’obstacle numéro six, en selle sur Catypso, un fils de Catoki de 10 ans.

Classement de l’épreuve

Cette première épreuve aura donc réservé son lot de surprises. Cette édition 2017 de la Finale Coupe du Monde a encore une fois montré l’écart du niveau entre le continent européen et le continent américain. Si McLain Ward a survolé l’épreuve avec HH Azur, ce n’était pas le cas de tous ses compatriotes qu’on retrouve en grande partie à la fin du classement.

Classement provisoire de la Finale Coupe du Monde

Demain, les hostilités continuent avec une épreuve à barrage qui débutera une nouvelle fois à 2h15, heure française.

Photo ©️ FEI

Vous aimerez peut-être