Dans la foulée de... Reportages Saut d'obstacles

Dans la foulée de Maelle Martin à La Baule ! (Partie 1)

IMG_9348-

C’est une nouveauté à La Baule cette année, une vingtaine de cavaliers de moins de vingt-cinq ans a été invitée à courir des épreuves qui leurs sont réservées, les épreuves U25. Pour cette première édition des Jeunes Talents, Maelle Martin, talentueuse amazone française de tout juste vingt-cinq ans va nous faire vivre jour après jour son expérience du concours baulois ! La cavalière a fait le voyage avec Icarus van’t Klavertjevier, un fils de Bentley van de Heffinck.

Maelle Martin : « On est arrivé au concours mercredi, tout s’est bien passé. L’organisation est parfaite donc c’est plus facile pour nous ! Ce matin j’ai fait la première épreuve, le cheval était assez chaud, j’ai voulu serrer un peu les courbes sans beaucoup avancer pour ne pas perdre trop de temps mais le cheval était assez énervé donc j’espère que demain ça ira mieux. Il a fait une faute où il n’a pas bien pris le temps de sauter. Le parcours était très bien construit, c’était bien pour un premier jour avec contrats faciles, des combinaisons assez simples, deux ou trois difficultés avec une ligne face à l’écran mais c’était un bon premier parcours pour se mettre en jambe. J’ai amené Icarus van’t Klavertjevier parce que je voulais lui donner de l’expérience, il a huit ans et un bel avenir devant lui, plutôt que Giovanni de la Pomme qui est quand même déjà très expérimenté sur ces épreuves là. Cette année, mon objectif avec Giovanni est vraiment de sauter plus haut qu’un mètre cinquante ou un mètre cinquante-cinq. Il n’y avait donc pas tellement d’intérêt à le faire sauter ici. Je monte Icarus van’t Klavertjevier depuis mi-janvier, il appartient à Jean Coelho. C’est un cheval qui est vraiment très énergique, très respectueux, il a beaucoup de moyens. Il a été monté par Jérome Hurel auparavant qui a vraiment fait un super boulot, le cheval écoute bien, il est bien dressé. Il a besoin maintenant de tourner un peu en piste et de sauter, il devrait commencer les rankings. Il a huit ans, il est temps pour lui d’entamer un peu le vrai sport. Mais c’est un bon cheval d’avenir je pense ! Les épreuves U25 c’est sympa, c’est vraiment chouette de donner l’occasion à des jeunes cavaliers comme nous de monter sur une piste aussi mythique que celle de La Baule. C’est vrai par contre que ce serait mieux si nous pouvions emmener plusieurs chevaux, avec un seul cheval on reste un peu sur notre faim. Mais c’est quand même déjà bien de pouvoir venir ici ! »

Vous aimerez peut-être