Dans la foulée de... Reportages Saut d'obstacles

Dans la foulée de Charlotte Mordasini à Rio ! (Partie 4)

14030869_10206767300285103_715621424_n

Charlotte Mordasini, réserviste de l’équipe suédoise de Saut d’obstacles à Rio, revient aujourd’hui sur la journée de mercredi au stade équestre olympique. Une journée qui s’est terminée pour la France de la plus belle des manières !

« Quel sport ! Mais quel sport on fait ! Tant de rebondissements et de palpitations dans cette deuxième manche hier c’était génial ! Les français nous ont bluffés ! Après le troisième cavalier ils avaient déjà gagné alors qu’on peut dire qu’ils n’étaient vraiment pas partis du bon pied dès le début de ces jeux ! Cette deuxième manche était comme prévue beaucoup plus difficile que la première. Le chef de piste a encore fait du bon travail avec un parcours homogène, des difficultés réparties sur tout le parcours et une technicité relevée d’un temps court qui demandait une concentration de chaque instant de la part des cavaliers sans faire peur aux chevaux. Quelques sans fautes quand même qui resteront gravés dans nos mémoires comme celui de Kevin Staut qui a monté à la perfection, celui de Tiffany Foster qui montrait une détermination impressionnante ou le parcours de Ludger Beerbaum qui passait en dernier de son équipe et devait faire sans faute pour permettre à son équipe d’accéder au barrage pour la médaille de bronze, quel sang froid… Il faut le regarder en boucle et s’en inspirer sans modération ! Malheureusement pour nous, l’équipe de Suède n’a pas brillé comme on l’espérait. Malgré la facilité du parcours de Peder Fredricson et la performance incroyable de Rolf-Goran Bengtsson avec sa petite jument nous n’avons pas réussi à améliorer notre score pour remonter dans le classement. On se contentera d’une septième place et d’une potentielle chance de podium en finale individuelle. Mon podium hypothétique pour vendredi se compose de Mclain Ward et Azur, Peder Fredriscon et All In, Meredith Michaels-Beerbaum et Fibonacci qui sont mes combos préférés cheval/cavalier ! La seule chose que je trouve triste ce sont toutes ces disqualifications qui donnent vraiment une mauvaise image à notre sport et qui sont pour la plupart difficilement justifiables. Tout cela va trop loin… En attendant restons concentrés, rien n’est joué et que le meilleur gagne ! »

Photos © Charlotte Mordasini

 

Vous aimerez peut-être