Dans la foulée de... Reportages Saut d'obstacles

Dans la foulée de Charlotte Mordasini à Rio ! (Partie 2)

dlfcm

Deuxième partie des aventures de Charlotte Mordasini, réserviste de l’équipe suédoise à Rio. Cette fois-ci, elle nous livre ses impressions sur la première épreuve du saut d’obstacles qui s’est déroulée ce dimanche !

« Ca y est les jeux ont commencé ! Et les miens se sont terminés en même temps ! Je vais pouvoir profiter des jeux sans la pression, il faut voir le verre à moitié plein. L’épreuve de ce matin était déjà très grosse et difficile. Mais un parcours intéressant, technique pour les cavaliers sans piéger les chevaux, à part ce double à la fin qui a fait beaucoup de fautes étonnement parce qu’il n’y avait rien de spécial sous cette oxer d’entrée qui puisse expliquer que les chevaux se reculent tellement. C’est vrai que la distance pour rentrer dans ce double était difficile, entre 7 et 8 foulées avec beaucoup d’angle, il fallait avoir bien préparé cette ligne en amont. Mais bien sûr c’est les jeux olympiques, on a préparé ça toute notre vie ! Les meilleurs cavaliers et les meilleurs chevaux du monde sont prêts à se battre pour une médaille olympique ! Un parcours au barème A sans chrono même avec quelques obstacles à 1m60 pour un premier jour ne va pas arrêter nos athlètes de faire sans faute. Rien n’est laissé au hasard !

Quelques grosses déceptions quand même avec des refus que l’on voit d’habitude rarement. Mais l’enjeu olympique rend les choses complètement différentes, plus de pression, on veut faire mieux alors qu’il faudrait essayer de faire comme d’habitude. Certains chevaux le ressentent très fort et peuvent avoir des réactions inattendues. Et il y a encore la chance, ou la malchance, qui joue pour nous comme toujours. Flora sautait si bien et pourtant…

Mais mardi on recommence tous à zéro et on a quelques équipes méchamment motivées ! Le Brésil est en forme olympique (c’est le cas de le dire!), je les verrai bien sur le podium. Vous devriez entendre le stade rugir quand l’un d’eux boucle un sans faute, ça donne des frissons ! Plus un petit paquet d’équipes potentiellement médaillables. Alors faites vos jeux et à mardi ! »

Photo : © Charlotte Mordasini

Vous aimerez peut-être