Dans la foulée de... Reportages Saut d'obstacles

Dans la foulée d’Angélique Karwecki au CSIO 5* de La Baule (1)

· exple and wander ·

Cette semaine, suivez le CSIO 5* de La Baule à travers les yeux d’Angélique Karwecki, groom de Guillaume Foutrier, cavalier en pleine ascension vers le très haut-niveau depuis plusieurs mois. Avant le premier jour de compétition, un point sur les premiers moments en terre bauloise :

« J’ai préparé ce concours de La Baule avec l’équipe présente à la maison. C’est un vrai travail d’équipe pour optimiser au mieux les soins des chevaux avant le départ. J’ai terminé de préparer le camion avec les collègues également lundi soir car je suis aussi cavalière maison pour Guillaume, donc j’essaie de passer un maximum de temps à cheval !

Guillaume a un client qui participe ici au CSI* avec ses deux chevaux, j’ai donc pu faire la route avec Louise, sa groom. Nous sommes parties à 6h mardi des écuries en convoi ; c’est plus sympa de faire la route ensemble. On a pu faire la pause déjeuner ensemble et servir un bon petit mash aux chevaux ! Nous sommes arrivées vers 16h à La Baule mardi. J’ai été super bien accueillie. A peine sortie du camion, j’ai pu installer mes chevaux assez vite suite au contrôle vétérinaire et après j’ai eu toute une équipe au taquet pour m’aider à sortir le matériel ! Ensuite il fallait marcher les chevaux et installer au mieux les boxes.

Le deuxième jour, mercredi, j’ai promené Valdocco des Caps et Tchin de la Tour le matin et j’ai monté les deux chevaux du propriétaire de Guillaume. Ensuite c’était la visite vétérinaire. Guillaume est arrivé pour les monter sur le plat. Les chevaux sont au top de leur forme, prêts pour demain !

C’est la première fois que je fais La Baule mais je suis ce concours depuis plus de 15 ans à la télévision ! C’est énorme pour moi de faire ce concours cette année. J’étais comme une gamine ce matin à cheval sur le paddock de ce concours mythique. 

C’est beaucoup de pression de groomer un 5* mais tellement plus agréable. C’est un autre monde. J’adore ça !

La suite demain 😉»

 

Vous aimerez peut-être