Saut d'obstacles

CSIW5* Bâle : Et de deux pour Martin Fuchs et Clooney !

49778161_1171757156282289_4518296983982571520_o

Après Malines et ses quatre barragistes, c’est l’étape de Bâle qui a proposé un parcours fort sélectif. Pour la première étape du circuit Coupe du Monde de l’année 2019, le chef de piste allemand, Frank Rothenberger, avait concocté, un excellent parcours. Au terme d’un barrage à trois cavaliers, c’est Martin Fuchs qui s’est imposé dans son jardin, en selle sur Clooney. Une nouvelle victoire pour le cavalier helvète qui confirme sa grande forme du moment. Retour sur cette première étape Coupe du Monde organisée à Bâle.

Dès le troisième départ, la compagne de Philippe Le Jeune, Lucia Le Jeune Vizzini, signe un magnifique parcours, malheureusement entaché d’un point de temps dépassé, avec le puissant Loro Piana Filou de Muze. Les performances sont moins brillantes pour les suivants : Michael Whitaker et son fils de Mylord Carthago, Valmy de la Lande préfèrent abandonner après une incompréhension dans le double numéro 11, pendant que Ludger Beerbaum et Casello sortent de piste avec un score inhabituellement lourd. Si le public suisse croit tenir un sans faute avec Nadja Peter Steiner et Saura de Fondcombe, de retour en compétition depuis quelques mois seulement, le chronomètre les piège. Il faut attendre le vingt-deuxième départ pour voir le premier sans faute. Avec la précision d’un horloger Suisse, le Néerlandais Marc Houtzager gratifie le public d’un parcours absolument parfait avec son KWPN, fils de Quidam de Revel, Sterrehof’s Calimero. Pieter Devos et Apart les imitent dans la foulée, assurant ainsi le barrage. Si Marcus Ehning faute à deux reprises aux rênes de son fidèle Prêt A Tout, Martin Fuchs et Clooney réussissent à déjouer tous les pièges du tracé malgré un parcours quelque peu chaotique, causant de nombreuses frayeurs au public suisse. Eduardo Alvarez Aznar et le très régulier Rokfeller de Pleville Bois Margot se font à leur tour pénaliser par le temps. Steve Guerdat, le chouchou du public, ne peut éviter une faute sur l’avant-dernier avec son jeune Selle Français, Venard de Cerisy. Ni Bertram Allen, ni Christian Ahlmann ou Peder Fredricson ne réussissent le parcours parfait en cette fin de première manche.

Côté Français, il en va de même. Philippe Rozier et Cristallo A LM et Simon Delestre associé à Ulane Belmanière fautent par deux fois, alors que Kévin Staut et Lorenzo sortent de piste avec seize points.

Premiers à s’élancer au barrage, Marc Houtzager et Sterrehof’s Calimero réalisent un nouveau parcours parfait en 38’84 secondes, mettant ainsi la pression sur les deux suivants. Pieter Devos et Apart renversent l’avant-dernier obstacle du parcours après un demi-tour difficile. Mais pour Martin Fuchs et Clooney, ce barrage à domicile ne pose aucun problème. Dans un rythme régulier et rapide, le local de l’étape boucle son parcours en 37’61 secondes, signant là, leur deuxième victoire sur le circuit, après Lyon début novembre.

Résultats complets.

Du côté du classement général, après cette dixième étape, Steve Guerdat et Pieter Devos tiennent la corde avec respectivement 65 et 64 points. Riche de ses deux victoires sur le circuit, Martin Fuchs est troisième avec 55 points. Premier Français, Kevin Staut est largement qualifié pour la finale du circuit à Göteborg avec ses 51 points. Il reste désormais trois étapes, Leipzig, Amsterdam et Bordeaux, aux cavaliers pour grappiller quelques points. Rendez-vous dimanche prochain en Allemagne pour la prochaine étape !

Classement complet.

Photo : Martin Fuchs et Clooney à Bâle. © Katja Stuppia / Longines CSI Basel

Vous aimerez peut-être