Saut d'obstacles

CSIW 5* Vérone : Abdel Said sans pitié, Simon Delestre second !

abdelsaid

Pour la quatrième étape de la saison, le circuit de la Coupe du Monde posait cet après-midi ses valises en Italie, à Vérone. Qui de mieux que le chef de piste local, Uliano Vezzani, pour mettre en scène ce Grand Prix ? Ce dernier a donné du fil à retordre aux meilleurs cavaliers du monde et a offert un barrage de folie au public italien. Très en forme ce week-end, les français n’ont pu l’emporter malgré une belle prestation et c’est au final Abdel Said qui a été le meilleur, faisant ainsi résonner l’hymne égyptien. Vainqueur l’an dernier sur Ryan des Hayettes, Simon Delestre a bien tenté de conserver son titre, en vain, mais avec toutefois un très beau podium à la clé.

Dès le début de la première manche, les parcours sans faute se sont enchainés, laissant présager un nombre important de parcours parfaits. Pourtant d’ordinaire peu présents sur ce niveau d’épreuve, Juulia Jylas et Giani Govoni validaient leurs tickets pour le barrage sans trop de peine. De retour à la compétition après un repos forcé pour blessure, la complice de Janika SprungerBonne Chance CW, fautait une fois en début de parcours. Sur sa très petite et énergique Hope van Scherpen Donder, Abdel Said se déjouait de toutes les difficultés du parcours, tout comme les olympiques Philippe Rozier et Rahotep de Toscane qui montraient l’exemple à leurs compatriotes. En effet, Pénélope Leprévost, Kevin Staut et Simon Delestre parvenaient tous trois à obtenir leur précieux sésame pour le barrage. Sur l’aérien Pégase du Murier, seul Roger-Yves Bost échouait à cause d’une faute suite à une georgette sur le vertical numéro huit. Emilio Bicocchi permettait à l’Italie d’être représentée deux fois au barrage puisqu’il passait la ligne d’arrivée avec un score vierge. Pour la Suisse, Jane Richard Philips et Martin Fuchs faisaient de même, respectivement associés à Pablo de Virton et Clooney. Quelques grands noms échouaient cet après-midi à l’instar de Meredith Michaels Beerbaum, Scott Brash ou encore Edwina Tops-Alexander qui laissait l’entrée de triple à terre sur Lintea Tequila. Vainqueur de l’étape de Lyon, Daniel Deusser préférait abandonner après deux fautes de son excellente Equita van’t Zorgvliet. En somme, treize couples réussissaient à se qualifier pour la seconde partie d’épreuve.

Incroyable régularité pour Simon Delestre et Chesall, une fois de plus sur un podium de Grand Prix ! © Jumping Vérone

Incroyable régularité pour Simon Delestre et Chesall, une fois de plus sur un podium de Grand Prix ! © Jumping Vérone

Entre tournants difficiles, options et galopades, le tracé du barrage proposait un vaste choix d’opportunités pour gagner quelques secondes. Même s’ils comptaient bien faire devant leur public, Emilio Bicocchi et Gianni Govoni laissaient chacun une barre à terre. Même score pour Philippe Rozier et son fils de Quidam de Revel qui délogeaient des taquets le premier plan du second oxer. Les jeunes Martin Fuchs et Douglas Lindelöw, tous deux double sans faute, ont bien tenté leur chance et terminent respectivement aux troisième et quatrième positions. Bien que fait rare, Pénélope Leprévost et Kevin Staut obtenaient le même chronomètre, au centième près (40’88) ! Sur sa bouillonnante Ratina d’la Rousserie, la meilleure amazone du monde déroulait un barrage idéal jusqu’à la dernière palanque où une petite touchette de la fille de Quaprice Bois Margot les reléguait à la septième place. Ce classement là, elles ont donc dû le partager avec Kevin Staut et Rêveur de Hurtebise*HDC, fautifs sur l’entrée du double. En entrant en piste, Simon Delestre savait qu’il devait faire mieux que 37’96 pour s’emparer de la victoire. Malgré tous ses efforts et ceux de Chesall, ils stoppaient le chronomètre à 39’62, synonyme de seconde place et nouvelle preuve de l’incroyable régularité de ce couple ! Le temps derrière lequel le lorrain courrait, c’est celui de l’Égyptien Abdel Said qui a littéralement tout tenté pour l’emporter. Troisième à s’élancer, le pilote de vingt-sept ans a joué la carte du « tout en avançant » et celle des tournants au cordeau. Hope van Scherpen Donder s’est bien prise au jeu et son respect a permis à son cavalier de conclure sans faute en 37’96 et d’ainsi signer la plus belle victoire de sa carrière.

Résultats complets

Grâce à sa victoire à Helsinki et sa seconde place à Lyon, Romain Duguet reste en tête du circuit Coupe du Monde, talonné par Simon Delestre qui engrangeait aujourd’hui dix-sept points. Pieter Devos complète ce trio de tête très provisoire, juste devant Kevin Staut.

Classement du circuit Coupe du Monde

Pénélope Leprévost remportait une deuxième épreuve à Vérone ce matin. © Jumping Verona

Pénélope Leprévost remportait une deuxième épreuve à Vérone ce matin. © Jumping Verona

Plus tôt dans la journée, Pénélope Leprévost faisait résonner l’hymne français pour la troisième fois du week-end grâce à une victoire dans l’épreuve accumulator à joker aux couleurs de Fixedesign. C’est avec Nice Stephanie qu’elle était la plus rapide, quinze centièmes devant Karel Cox et Flinstone van’t Eigenlo. Nouvelle preuve de l’hégémonie française, Simon Delestre se classait à nouveau troisième avec Sultan du Chateau.

Résultats complets

Vous aimerez peut-être