Saut d'obstacles

CSIW 5* Lyon : Grégory Wathelet met le feu à Lyon !

img_9678

Épreuve emblématique du concours lyonnais, les Equita Masters ont eu lieu ce soir. Les vingt meilleurs cavaliers du Grand Prix Longines d’hier soir ont pris le départ de cette épreuve en deux manches où seuls les dix meilleurs étaient repris pour la seconde. Dans cette dernière, Grégory Wathelet a littéralement enflammé le public grâce à son exceptionnel chronomètre.

Premier à s’élancer, Jérome Hurel montrait le chemin vers le sans faute grâce à son fidèle Quartz Rouge. Charlotte Mordasini réalisait elle aussi un parcours parfait, tout comme Marcus Ehning qui réalisait une véritable démonstration sur son fils de Cornet Obolensky, Comme Il Faut. Nicolas Deuseuzes préférait quant à lui abandonner après quelques fautes sur un Topaze Latour pas tellement sur la largeur. Pas de réussite non plus pour Roger-Yves Bost qui passait la ligne d’arrivée avec quatre fautes de Qoud’Coeur de la Loge. Kevin Staut avait fait le choix de seller Elky van het Indihof*HDC pour cette épreuve, un choix qui s’est avéré payant puisqu’il terminait lui aussi sans pénalité.

Les dix meilleurs sont donc revenus sur la piste de Lyon pour une étape au chronomètre décisive pour déterminer le classement final. Vainqueur de la grosse épreuve hier, Tobias Meyer faisait malheureusement une faute sur l’avant dernier saut. Très vite, Grégory Wathelet s’est élancé à l’assaut du chronomètre avec Eldorado van het Vijverhof. Avec des tournants extrêmement serrés et une ultime galopade à toute vitesse, l’audace s’est avérée payante puisqu’il prenait la tête de l’épreuve en 34’40 et n’a pas trouvé de concurrent à sa taille. Denis Lynch a bien tenté d’utiliser la grande galopade de son étalon All Star pour le rattraper mais ça n’a pas suffit. L’Irlandais concluait l’épreuve avec le temps de 36’49. À quelques dixièmes près, Carlos Lopez prend la troisième place grâce à Admara. Même le talent de Marcus Ehning n’a pas été suffisant pour déloger le cavalier belge. Il est finalement quatrième avec Comme Il Faut. Il devance le Néerlandais Gerco Schröder associé à son régulier et bondissant Glock’s Lausejunge. Avec sa redoutable Elky van het Indihof*HDC, Kevin Staut réalisait presque l’exploit de vaincre Grégory Wathelet mais c’était sans compter sur la barre à terre du vertical Merial. Avec le meilleur chronomètre de l’épreuve mais quatre points de pénalité, le numéro huit mondial conclut l’épreuve à la sixième place.

Résultats complets

La soirée s’est poursuivie avec une cérémonie en hommage des médaillés d’or des derniers Jeux Olympiques de saut d’obstacles. Concernant le prochain et ultime grand rendez-vous du week-end, le Grand Prix Coupe du Monde se courra demain après-midi à 15h30.

Photo : Grégory Wathelet, tout sourire à la remise des prix. © Lucas Tracol – Dans la foulée 

Vous aimerez peut-être