Saut d'obstacles

CSIW 5* Leipzig : Taloubet Z quitte le sport par la grande porte !

26815342_10155957119952305_6306691093599369556_n

Il l’a fait ! Dernier à s’élancer dans le barrage de l’étape Coupe du Monde de Leipzig, l’étalon de dix-huit ans Taloubet Z a offert une ultime victoire à son cavalier de longue date Christian Ahlmann. L’Allemand a pris tous les risques pour permettre à son champion de briller une dernière fois devant son public, et le bai a parfaitement répondu présent.

Et pourtant, Carlos Lopez avait mis la barre particulièrement haut avec son rapide Admara 2. Même Harrie Smolders et Zinius, toujours redoutables dans ce type d’épreuve, n’ont pas réussi à détrôner le couple colombien. Mais rien n’était en mesure d’arrêter Christian Ahlmann et son partenaire, qui lui avait notamment offert une médaille de bronze par équipe aux Jeux Olympiques de Rio. Le KWPN achève donc sa carrière sur une onzième (!) victoire en Grand Prix 5*.

Frank Rothenberger avait dessiné un Grand Prix délicat mais qui a finalement permis à quinze couples de prendre part au barrage. Dans le tour initial, le triple a mis les nerfs de nombreux cavaliers à rude épreuve, puisque plusieurs ont perdu tout espoir de victoire en écopant d’une faute sur le troisième élément de cette combinaison. Premiers à entrer en piste, Aldrick Cheronnet et Tanael des Bonnes avaient justement renversé cet oxer, avant d’essuyer un refus devant l’ultime obstacle. Le champion d’Europe Peder Fredricson s’était quant à lui fait piéger sur l’entrée du double avec H&M Christian K, tandis que les tenants du titre Gregory Wathelet et Corée étaient privés de finale suite à une barre sur le n°7. Alors qu’ils avaient pris la troisième place du Grand Prix de Bâle la semaine dernière, Simon Delestre et Chesall Zimequest avaient également perdu toute chance en fautant sur un oxer-sur-bidet.

Parmi les qualifiés pour le barrage, sept seulement ont réussi à signer le double sans-faute. Devant le nombre important de parcours fautifs, Douglas Lindelöw et Max Kühner ont tous les deux préféré assurer le tour parfait afin d’engranger le maximum de points en vue de la finale Coupe du Monde de Paris. Leur stratégie s’est avérée payante, puisqu’ils terminent respectivement sixième et septième avec Zacramento et Chardonnay. Kevin Staut a été le premier à jouer le chronomètre. En selle sur Rêveur de Hurtebise HDC, le champion olympique n’a pas hésité à prendre des risques et s’est rapidement installé en tête du provisoire. Cependant, quelques secondes plus tard, Marcus Ehning et son spectaculaire Comme Il Faut abaissaient le chronomètre de référence de seulement un dixième ! Une performance qui ne fut toutefois pas suffisante face à la vitesse d’Harrie Smolders et Carlos Lopez, qui se retrouvent sur les deux dernières marches du podium, derrière les héros du jour.

Classement complet

Vous aimerez peut-être