Saut d'obstacles

CSIW 5* Bordeaux : Pieter Devos, de la tête et des épaules

1G6A8551

Quel joli cadeau d’anniversaire ! Le Belge Pieter Devos qui fêtait ce vendredi 8 février son trente-troisième anniversaire a dominé la première grosse épreuve du Jumping de Bordeaux. À moins de quinze centièmes de la tête, Maikel van der Vleuten prend une belle deuxième place tandis que Simon Delestre, troisième, confirme sa bonne forme du moment.

Aldrick Cheronnet et Tanael des Bonnes avaient la difficile tâche d’ouvrir l’épreuve de ce soir. Le couple est assez facilement sans faute, sans pour autant aller outrageusement vite. Félicie Bertrand et Sultane des Ibis sont plus malchanceuses. Les deux complices laissent le dernier obstacle à terre sous les cris de déception du public. S’élance alors Henrik von Eckermann. Le Suédois, associé pour l’occasion au tout jeune First One, montre d’entrée son ambition. Dès la première ligne du parcours, le tempo est rapide. S’en suivent des virages impressionnants, en particulier celui pour aller sur le double numéro 11. Le public retient son souffle alors que le couple s’apprête à franchir la ligne d’arrivée en 62’15 secondes. Mais c’était sans compter sur Simon Delestre. Avec Chesall Zimequest, le Lorrain met le public en folie. En 61’94 secondes, le tricolore prend provisoirement la tête de l’épreuve. Les sans faute continuent de pleuvoir à Bordeaux, alors que Pieter Devos et Apart abaissent le chronomètre de près de quatre secondes ! Malgré une touchette sur le numéro 10, le Belge domine son sujet. Ses compatriotes Jérôme Guéry, François Mathy Junior, ou encore Grégory Wathelet ne parviennent pas à le rattraper. Maikel van der Vleuten a cependant dû faire trembler Pieter Devos. En selle sur Dana Blue, le Néerlandais fait vibrer le public. Avec une arrivée en 58’33 secondes, Maikel van der Vleuten est trop court et laisse Pieter Devos savourer un joli cadeau d’anniversaire.

Classement complet

ph. : Pieter Devos et Apart en début de parcours ce 8 février à Bordeaux. © Mélina Massias / Dans La Foulée

Vous aimerez peut-être