Saut d'obstacles

CSIO Saint-Gall : La pluie réussit à l’Irlande !

13329316_1139819152747181_178590666557196253_o (1)

Saint-Gall accueillait aujourd’hui la troisième étape du circuit Coupe des Nations, après celles de La Baule et de Rome le mois dernier. Comme souvent lors de ce CSIO, le ciel aura été couvert, avant qu’un orage éclate en seconde manche, ce qui a plutôt bien réussi à l’Irlande qui s’est imposée grâce à une délégation expérimentée, pour la deuxième année consécutive !

En première manche, malgré les sans fautes de l’américaine Lauren Hough et du suédois Peder Fredricson lors de la première rotation, le public suisse a rapidement compris que le parcours à 1m60 dessiné par Gérard Lachat n’allait pas être de tout repos pour les couples engagés. Le temps accordé de 83 secondes n’était pas un problème pour les cavaliers aujourd’hui, mais la ligne de la rivière qui arrivait très tôt dans le parcours, en numéro quatre, en aura surpris plus d’un avec ses deux possibilités de contrat de foulées. Sans parler de réels juges de paix, le vertical rouge numéro cinq et l’oxer composé d’une palanque au premier plan positionné en avant-dernier étaient plus fautifs que les autres difficultés du parcours. Première nation à s’élancer, la République Tchèque n’aura pas démérité. En effet, malgré un total de 20 points, il y a de belles choses à retenir des passages de ces cavaliers plutôt inexpérimentés dans ce niveau d’épreuve, à l’image de la jeune Anna Kellnerova et de son styliste Classic qui sortent de piste avec 4 petits points suite à une faute sur le double. Pour l’équipe américaine, Lauren Hough ouvrait la voie en signant un très beau sans faute aux rênes de sa petite mais bondissante Ohlala. Elle ne sera malheureusement imitée par aucun de ses compatriotes. Du côté de la Belgique, aucun couple n’est parvenu à sortir sans faute. Pour les jeunes Nicola Philippaerts et Jos Verlooy, respectivement associés à H&M Silverstar T et Caracas, c’est la ligne de la rivière qui aura posé problème. Si le premier gris laissait un sabot dans la rivière large de quatre mètres, le second fera faute sur le vertical suivant celle-ci. Les scores de Gudrun Patteet et d’Olivier Philippaerts viennent s’ajouter au total de l’équipe porté à 16 points. L’équipe d’Irlande s’est rendue en Suisse avec un groupe d’expérience et conclue cette première manche avec un total de 8 points. Le seul sans faute de cette composition irlandaise en première manche est à mettre au compte de Greg Patrick Broderick et de son hongre MHS Going Global. La suédoise Malin Baryard-Johnsson et sa fantastique fille de Cardento, H&M Cue Channa, n’arriveront pas à imiter leur compatriote Peder Fredricson associé au respectueux H&M All In, et sortent de piste avec une faute. Du côté des français, on a pu observer de bonnes choses bien qu’aucun des quatre couples engagés n’ait réussi à signer le parcours parfait. Parti en ouvreur de l’équipe, Cedric Angot a été obligée de s’activer sur un Saxo de la Cour un peu derrière sa jambe et tous deux fautent sur l’élément B du triple. Fabrice Dumartin totalise quant à lui trois fautes sur son fils de Con Cento, Cannavaro. Pour Timothée Anciaume et Kiamon, c’est l’entrée du double qui tombe, malgré un très bon tour du couple qui semble de plus en plus en osmose. Pilier de cette équipe de France aujourd’hui, Roger-Yves Bost faute malheureusement sur l’avant-dernier obstacle avec son bon Qoud’Coeur de la Loge. Pour l’équipe allemande, on retiendra les deux sans faute de Marcus Ehning, décidément en forme avec son Pret A Tout. Enfin, la Suisse qui fermait la marche de cette première manche termine avec un total de 8 points, notamment grâce au sans faute de Romain Duguet avec sa formidable fille de Kannan, Quorida de Treho.

A la fin de cette première manche, c’est donc l’Allemagne qui termine en tête avec 4 points, suivie par la Suisse, l’Irlande, et les Etats Unis ex-aequo à la seconde place avec 8 points. La France pointe à la sixième place avec 12 points, ex-aequo avec la Suède. Les deux dernières places sont occupées par la Belgique, septième avec 16 points, et la République Tchèque, huitième avec 20 points.

13217092_1263222400436626_5704181337457213132_o

Lauren Hough et Ohlala, ici à La Baule, ont réalisé une belle opération aujourd’hui avec un beau double sans faute. © Maria Guinamant – Dans la foulée  

L’Allemagne perd sa place de leader, les français rectifient le tir, l’Irlande remonte et s’impose !

Cette deuxième manche aura été marquée non seulement par la pluie, mais également par la disqualification de deux couples lors de la première manche. En effet, Rolf-Göran Bengtsson et Martin Fuchs ont tous deux été disqualifiés suite à des marques de sang au niveau des flancs de leurs montures respectives, Unita Ask et Clooney. Leurs scores de la première et de la seconde manche ne comptent donc pas pour la Suède et la Suisse.

La République Tchèque, pas habituée à ces grands rendez-vous, clôture le classement final avec un score lourd, 38 points, mais comme en première manche, les couples inexpérimentés n’ont pas été ridicules sur cette grande piste en herbe. Mauvaise opération pour la Belgique qui marquait des points à Saint-Gall. Le sans faute de Jos Verlooy en seconde manche n’empêchera pas les Diables Rouges de terminer avant-derniers. Même combat pour la Suisse, qui termine sixième à domicile. Les helvétiques n’auront pas su trouver la clé en seconde manche, leurs trois scores à 4 points devant tous compter suite à l’élimination du jeune Martin Fuchs. Devant, les scores sont un peu plus serrés puisque la Suède, les Etats-Unis, l’Allemagne et la France terminent seconds ex-aequo. A noter pour ces nations les doubles sans faute de Peder Fredricson associé à H&M All In pour la Suède, du maître Marcus Ehning et de son alezan Pret A Tout pour l’Allemagne et de l’amazone Lauren Hough en selle sur sa fidèle Ohlala. Déjà double sans faute l’an dernier, Greg Patrick Broderick et MHS Going Global récidivent et signent deux tours parfaits aujourd’hui encore. Côté français, la seconde manche aura été synonyme de rectification pour trois des quatre couples. En effet, Cédric Angot, Fabrice Dumartin, et Roger-Yves Bost sortent tous trois de piste avec un score vierge suite à de très bons parcours. Timothée Anciaume et Kiamon fautent une nouvelle fois sur une combinaison, le triple cette fois-ci, malgré un parcours fluide. L’Irlande termine cette seconde manche avec un score parfait, grâce aux autres sans faute de Bertram Allen associé à Molly Malone V avec laquelle il avait eu une mésentente dans le triple en première manche, et Cian O’Connor avec son Good Luck, toujours aussi aérien.

Classement complet

 Photo : L’équipe irlandaise sur le podium de l’étape Suisse, sous la pluie ! © CSIO Saint-Gall

Vous aimerez peut-être