Saut d'obstacles

CSIO Barcelone : Les Pays-Bas retrouvent la lumière !

csio17-83

L’ultime acte de la finale Coupe des Nations nous a offert un début de soirée pour le moins inédit. A 21h, le top départ était retardé suite à un incident avec l’une des lumières de la piste qui a tout simplement cessé de fonctionner. Après une heure d’attente, la décision a été prise de modifier le parcours afin d’éviter toute zone d’ombre. Mais alors que l’équipe de piste était en train de reconstruire certains obstacles, l’éclairage a finalement été réparé et c’est bien le parcours initial qui a été immédiatement remis en place ! Le coup d’envoi de la grande finale a donc été enfin donné à 22h45, soit avec 1h45 de retard.

Santiago Varela avait une fois de plus construit un parcours technique et délicat, composé de treize obstacles et seize efforts avec notamment un triple situé sur la ligne finale, à sept foulées de l’ultime oxer. Mais c’est finalement le double, disposé juste après la rivière qui a causé le plus de problèmes.

Si les Pays-Bas avaient quelque peu perdu de leur superbe dans les grands rendez-vous depuis leurs deux sacres consécutifs aux JEM 2014 et championnats d’Europe 2015, ils ont été impériaux ce soir en retrouvant un titre qu’ils avaient déjà gagné en 2014. Comme jeudi, Jur Vrieling ouvrait le bal de parfaite manière en signant le sans-faute avec VDL Glasgow v. Merelsnest. Après une première manche un peu décevante, Michel Hendrix a signé une très belle performance pour sa première participation en finale Coupe des Nations. Associé à son alezan Baileys, le cavalier de trente ans a cette fois déjoué tous les pièges du chef de piste en écopant seulement d’un point de temps. Lors de la troisième rotation, Marc Houtzager pouvait déjà sceller le destin des oranje avec Sterrehof’s Calimero, mais le suspens a duré jusqu’au bout puisque le couple s’est fait surprendre par l’entrée du double. Le vice champion d’Europe Harrie Smolders n’avait alors plus le droit à l’erreur et a finalement offert la victoire à son équipe en signant un nouveau tour vierge de toute pénalité avec le métronome Don VHP Z !

Portés par les sans-faute de Lauren Hough et McLain Ward, les Etats-Unis terminent en deuxième position avec un total de quatre points, tout comme la Belgique qui doit cependant se contenter de la troisième place après l’addition des chronomètres.

Cette grande finale n’a en revanche pas souri aux deux équipes qui avaient particulièrement brillé dans l’épreuve qualificative. Alors qu’elles avaient terminé au sommet du classement jeudi, la France et le Canada se retrouvent désormais tout en bas, en septième et huitième position. Premier couple tricolore à s’élancer, Kevin Staut et Rêveur de Hurtebise HDC n’ont malheureusement pas pu réitérer leur belle performance d’il y a deux jours en renversant la sortie du double et la palanque. En revanche, Pénélope Leprévost et Vagabond de la Pomme ont cette fois réalisé le meilleur résultat français en sortant de piste avec un point de temps dépassé uniquement. Olivier Robert et Eros n’ont quant à eux pas pu éviter une faute sur la sortie du double tandis que Roger-Yves Bost a préféré se retirer après une incompréhension dans le triple avec Sydney Une Prince. Du côté du Canada, seul Eric Lamaze est parvenu à terminer sans pénalité avec Coco Bongo, alors que les deux parcours à neuf points de Yann Candele et Chris Pratt ont fait perdre tout espoir de bon classement à l’équipe.

Classement complet

Photo : © CSIO Barcelona

Vous aimerez peut-être