Saut d'obstacles

CSIO 5* Sopot : Henrik von Eckermann domine le Grand Prix avec une nouvelle monture !

35299860_1828220933929975_5771745019945811968_n

Quelle performance d’Henrik von Eckermann cet après-midi dans le Grand Prix de Sopot ! Non seulement le Suédois s’est offert une nouvelle victoire en Grand Prix 5*, mais il l’a fait avec un cheval qu’il n’avait encore jamais monté en compétition !

Castello, cet hongre gris de dix ans, ne lui est toutefois pas totalement inconnu, puisqu’il est le fidèle complice de son élève Evelina Tovek. Ensemble, le couple s’était révélé au plus haut-niveau l’année dernière, notamment lors du Longines Global Champions Tour de Rome où ils s’étaient imposés pour la toute première fois en Grand Prix à ce niveau. Désormais sous la selle de l’ancien cavalier de Ludger Beerbaum, le fils de Cristallo a livré une excellente prestation ce vendredi en Pologne, signant le double sans-faute le plus rapide au terme de deux manches disputées.

Pas moins de dix-sept couples avaient en effet gagné leur ticket pour le second tour grâce à un parcours sans-faute. En revanche, ce n’est pas passé pour Thierry Rozier, déjà vainqueur de l’épreuve d’ouverture jeudi et troisième quelques heures plus tôt avec son autre monture Star. Cette fois associé à sa jument de tête Venezia d’Ecaussinnes, le Tricolore a certes déjoué tous les pièges du chef de piste, mais n’a pu éviter un point de temps dépassé. Sergio Alvarez Moya et Pieter Devos ont écopé de la même sanction avec Luchino et Gin D.

Parmi les qualifiés pour la finale, qui avait donc pris des allures de barrage, sept sont parvenus à ne pas alourdir leur score. Margie Goldstein-Engle et son puissant Royce se sont emparés de la deuxième place du classement final, suivis de très près sur le podium par le n°1 polonais, Jaroslaw Skrzyczynski et sa jument de neuf ans par Chacco Blue Chacclana. Après une victoire à domicile en ouverture de cette deuxième journée de compétition, la Pologne a décidément brillé devant son public puisque la quatrième place revient également à un cavalier du pays hôte, Wojciech Wojcianiec, 186e mondial, et l’étalon KWPN Naccord Melloni. Plus habitué à ce niveau, Denis Nielsen ferme ce top 5 avec DSP Cashmoaker.

Seul Français dans cette deuxième manche, Nicolas Delmotte a finalement renversé une barre avec Vagabond de la Pomme et se classe treizième.

Classement complet

Photo : © CSIO Sopot

Vous aimerez peut-être