Saut d'obstacles

CSIO 5* La Baule : Une surprise signée Pedro Junqueira Muylaert !

18446946_10155221276102305_6069035786657886930_n

Pour terminer ces quatre jours de concours à La Baule, le stade François André a vu s’affronter cinquante couples dans le prestigieux Grand Prix qui s’est couru sous un magnifique soleil et devant des tribunes combles. Frédéric Cottier avait pour l’occasion concocté un Grand Prix à la hauteur de l’enjeu. La fin de parcours a notamment été particulièrement fautive. La rivière en numéro neuf et l’ultime oxer auront fermés les portes du barrage à de nombreux couples.

Premier à s’élancer, Mathieu Billot préférait abandonner après trois fautes de Radja des Fontaines. Deux de ses compatriotes s’élançaient ensuite sans succès également. Bernard Briand Chevalier / Qadillac du Heup et Aldrick Cheronnet / Tanael des Bonnes terminaient en effet respectivement sur un score de douze et neuf points. Tout le monde comprenait alors que ce tour ne laisserait pas de nombreux couples accéder au barrage. Avec le dossard sept, Patrice Delaveau a su amener parfaitement Aquila*HDC face à chaque obstacle. Déterminé jusqu’au bout, le couple est le premier à signer le sans faute ! La joie explose alors dans le stade plein à craquer. Un peu plus tard, l’ambiance est à nouveau la même à l’issue du tour de Cedric Angot et Saxo de la Cour. Après une bonne Coupe des Nations vendredi, le couple se montre encore très en forme et en pleine osmose. Pour son deuxième Grand Prix depuis son retour de blessure, Cantinero signe également le sans faute sous la selle d’Henrik von Eckermann. Tenant du titre, Jérôme Guery gardait une chance de nouvelle victoire en réitérant un tour parfait sur Grand Cru van de Rozenberg. Les néerlandais Wout-Jan Van der Schans et Maikel van der Vleuten trouvaient aussi les clés de ce parcours. A la surprise générale, le brésilien Pedro Junqueira Muylaert rejoignait le barrage associé à Prince Royal Z Mfs. Simon Delestre complétait enfin la liste des huit barragistes. Angelie von Essen et Fabienne Daigneux-Lange auraient pu également s’inviter au barrage. Associées à Newton Abbot et Venue d’Fees des Hazalles, elles se sont faites piéger par le chronomètre. Alors qu’ils réalisaient un tour parfait, Harold Boisset / Quolita Z et Julien Epaillard / Toupie de la Roque échouaient finalement sur le dernier obstacle. Pour son deuxième Grand Prix avec Julien, la jument du Haras de la Roque confirme son grand potentiel.

Premier à s’élancer au barrage, Patrice Delaveau mettait la pression sur ses concurrents en signant un nouveau sans faute avec son fils d’Ovidius dans un très bon chronomètre. Les autres barragistes ont eu ensuite pour la plupart du mal à réitérer un parcours vierge de pénalité. Au fil des tours, la victoire semblait alors de plus en plus tendre les bras au normand… Surprise du premier tour, Pedro Junqueira Muylaert a tenté sa chance et pouvait compter sur l’énorme qualité de sa monture. Enchaînant les sauts en toute fluidité, le couple passe la ligne d’arrivée avec plus de cinq dixièmes de mieux que le tricolore. Dernier à s’élancer, Simon Delestre était alors le seul à pouvoir détrôner le brésilien. En fautant sur l’avant-dernier obstacle, Qlassic Bois Margot et le lorrain scellaient le sort du brésilien ! Pour son premier 5* outdoor en Europe, Pedro Junqueira Muylaert, trente ans, remporte ainsi son premier Grand Prix 5* ! Sa monture de dix ans foulait quant à elle sa première piste européenne ce week-end… Auparavant sous la selle d’un uruguayen, Prince Royal Z Mfs participait cet été aux Jeux Olympiques avant de rejoindre les écuries du brésilien. Le couple s’est donc rapidement bien trouvé… Cette performance incroyable restera surement longtemps dans la mémoire de ce cavalier comme du public baulois ! Après la victoire de Pedro Veniss le week-end dernier à Versailles, les brésiliens semblent décidément vouloir imposer leur talent en France. Patrice Delaveau termine donc deuxième mais peut se consoler avec son titre de meilleur cavalier du concours ! Vainqueur du derby hier, Maikel van der Vleuten est cette fois sur la troisième marche du podium associé à VDL Groep Arera C.

Les deux autres tricolores au barrage, Simon Delestre et Cedric Angot terminent respectivement cinquième et septième.

Classement complet

Photo © Maria Guinamant / Dans la foulée.

Vous aimerez peut-être