Saut d'obstacles

CSIO 5* Geesteren : Le Brésil l’emporte au nez et à la barbe des Vestes Oranges

Felipe Amaral (BRA) - Germanico T
CHIO Twente 2019
© FEI/DigiShots

Pour cette quatrième étape du circuit Longines FEI Coupes des Nations, les Brésiliens se sont imposés, en signant quatre sans-faute. Les Pays-Bas ont dû s’incliner à domicile, juste devant l’Espagne.

Avec cinq nations de Division venues marquer de précieux points dans la perspective d’une qualification pour la finale du circuit qui se courra en septembre prochain à Barcelone, Geesteren a réservé un parcours subtil aux cavaliers engagés. La Belgique, les Pays-Bas, la Suède, l’Allemagne et l’Autriche étaient pour l’occasion accompagnées du Brésil, de l’Espagne et du Japon, invitées pour cette étape. Et ce sont les vestes vertes des Brésiliens qui ont brillées ce dimanche 23 juin après-midi. Emmenée par un Felipe Amaral des grands jours, auteur du seul double sans-faute du jour avec le surpuissant Germanico T, la nation désormais co-dirigée par Philippe Guerdat n’a laissé aucune chance à ces concurrents du jour. Pourtant grands favoris à domicile, les Hollandais ont un total de 16 points, deux fois plus élevé que celui des vainqueurs du jour. Si Marc Houtzager a cru, l’instant de quelques secondes, tenir un espoir de victoire, une chute tardive du dernier obstacle a coupé courts les espérances des vestes oranges. Jur Vrieling, dernier cavalier de l’équipe a même préféré mettre un terme à son parcours après trois inhabituelles fautes de son tout bon VDL Glasgow vh Merelsnet. Maikel van der Vleuten, sans-faute en seconde manche, et lauréat du Grand Prix vendredi, n’a rien pu y faire. L’Espagne, qui comptait quatre jeunes montures, peut se satisfaire de sa troisième place, bien aidée par un magnifique sans-faute en première manche de la part d’Ucello de Massuere et Alberto Marquez Galobares. Quatrième, l’Allemagne devait sans doute espérer mieux. Mais la compétition n’a pas commencé de la meilleure des manières pour les Germaniques puisque le couple champion du monde, Simone Blum et DSP Alice, ont connu une mésaventure sur le vertical numéro sept, suivant la rivière. La jument s’est en effet arrêtée sur une distance trop longue. L’autre amazone de l’équipe, Janne-Frederike Meyer-Zimmerman et son fils de Cornado NRW, Buettner’s Minimax aurait pu ramener un sans-faute en première manche. Mais son gris en avait décidé autrement et n’a pas coopéré pour franchir la spa placée en numéro huit. En seconde manche, le duo a connu une malheureuse faute sur l’avant-dernier oxer, très fautif. Du reste, les scores sont très lourds pour les nations qui avaient fait le déplacement, puisque seuls Bart Clarys et Koki Saito ont enregistré un score vierge, pour la Belgique et le Japon. À souligner tout de même les belles performances des athlètes Nippons, dans une équitation toujours admirable.

Résultats complets.

Ph. : Felipe Amaral et Germanico T, auteur du seul double sans-faute de cette Coupe des Nations. © FEI/Digishots

Vous aimerez peut-être