Saut d'obstacles

CSIO 5* Dublin : L’Italie au bout du suspens !

Bucci Piergiorgio LWS

Le suspens aura duré jusqu’au bout. Avec un score de zéro point en première manche, puis en deuxième, c’est à l’issue du barrage que l’Italie s’est imposée, triomphant devant une forte équipe irlandaise portée tout au long de la compétition par son public.

Quelques heures plus tôt, la première manche s’était déroulée de la meilleure des manières pour ces deux équipes. Avec déjà trois sans-faute pour l’Italie, le quatrième cavalier Bruno Chimirri avait même fait le choix de sauter seulement quelques obstacles avec Tower Mouche, un fils de Diamant de Semilly âgé de neuf ans avant de se retirer de la compétition. Menacée par les huit points de Bertram Allen et Hector van d’Abdijhoeve survenus sur le premier et le dernier obstacle, l’Irlande n’avait en revanche pas le droit à l’erreur mais a pu compter sur l’expérience de Cian O’Connor et Good Luck pour se maintenir en tête du provisoire. Egalement avec un score vierge malgré l’élimination suite à deux refus devant la rivière de Jessica Springsteen et Cynar VA, les Etats-Unis avaient eux aussi toutes les raisons d’espérer une victoire sur cette grande piste en herbe de Dublin tandis que la Suède restait en embuscade avec un total de quatre points. Pour la France, pour qui cette étape comptait en vue de la finale de Barcelone, les choses s’avéraient déjà compliquées puisque l’équipe finissait avant-dernière avec douze points. Les quatre couples français sont en effet tous sortis avec quatre points de ce premier tour : Julien Epaillard et Quatrin de la Roque LM ont renversé l’entrée du double situé en fin de parcours, Cédric Angot et Saxo de la Cour se sont fait piéger sur la rivière tandis que Timothée Anciaume et Kiamon fautaient sur le mur disposé en n°2 et que Jérôme Hurel poussait la barre du dernier obstacle à terre avec Quartz Rouge.

Pour l’équipe de Philippe Guerdat, la deuxième manche a commencé comme la première avec quatre nouveaux points de Julien Epaillard et son fils de Quick Star. Cédric Angot et Saxo de la Cour n’ont cependant pas pu améliorer leur performance et ont terminé avec huit points, au contraire de Timothée Anciaume et Kiamon qui ont signé le premier sans-faute de l’équipe ! La France pouvait encore espérer un bon classement pour engranger assez de points en vue de la finale, mais c’était sans compter les huit nouveaux points de Jérôme Hurel et Quartz Rouge. Avec un total de vingt-quatre points, la France conserve l’avant-dernière position au classement final, devançant seulement la République Tchèque qui risque de retrouver la deuxième division l’année prochaine.
Avec seulement trois cavaliers suite au forfait de Jessica Springsteen, les Etats-Unis ont de leur coté rapidement perdu tout espoir de victoire avec les huit points de Lauren Hough sur Ohlala et les quatre points de Georgina Bloomberg et Lilli, même si Laura Kraut et Cavalia ont ensuite réalisé le double sans-faute. Avec un total de douze points, les Américaines ont finalement pris la troisième place à égalité avec la Suède.
Portée par les deux double sans-faute de Ruben Romp avec Audi’s Teavanta II C Z et de Johnny Pals avec Fernando, la jeune équipe néerlandaise qui s’est également retrouvée à trois dans la deuxième manche termine cinquième avec seize points, ex aequo avec la Grande Bretagne.

De leur coté, les Irlandais et les Italiens n’ont rien lâché dans ce deuxième tour. Si Denis Lynch et All Star 5 ont été pénalisés d’un point de temps pour seulement 0.01 seconde de trop, le beau double sans-faute de Greg Broderick et MHS Going Global, qui effectuaient leur dernier concours avant les Jeux Olympiques, puis les sans-faute de Bertram Allen et de Cian O’Connor ont maintenu l’Irlande avec un score vierge de toute pénalité. Malgré le parcours à huit points d’Emilio Bicocchi avec Ares, l’Italie restait elle-aussi avec zéro point grâce aux doubles sans-faute de Piergiorgio Bucci sur Casallo Z et de Lorenzo de Luca, décidément en grande forme depuis le début du concours, avec Ensor de Litrange LXII. La suite de la compétition dépendait alors de Bruno Chimirri et Tower Mouche : une faute et la victoire revenait à l’Irlande, un sans-faute et les deux équipes disputaient un barrage. Le couple n’a finalement pas tremblé et a bien emmené son équipe vers le barrage !

Désigné comme représentant de l’Irlande dans cette finale, Denis Lynch a pris tous les risques, bien décidé à offrir la victoire à domicile à son équipe. Pourtant, à leur plus grand désarroi, l’impensable s’est produit et All Star 5 a refusé de sauter le tout dernier obstacle. Avec six points au total, le couple laissait le champ libre à Piergiorgio Bucci et Casallo Z qui ont assuré le sans-faute et ont permis à l’Italie de remporter sa première Coupe des Nations de l’année ! Il s’agit de plus d’une très belle opération pour les italiens qui devaient réaliser une bonne performance aujourd’hui pour pouvoir se maintenir dans la première division l’année prochaine.

Classement complet

Photo : Piergiorgio Bucci et Casallo Z – © FEI/Tony Parkes

Vous aimerez peut-être