Saut d'obstacles

CSIO 5* Calgary : les Etats-Unis empochent la Coupe des Nations !

Lauen Hough, Charlie Jacobs, Beezie Madden and Lillie Keenan - Robert Ridland with BMO executive.

Moment fort de ce samedi à Calgary, la Coupe des Nations a livré encore une fois son lot de rebondissements devant un public toujours très présent au Canada.

En tête après la première manche avec respectivement zéro et un point de pénalité, le Brésil et l’Allemagne ont finalement dû laisser le haut du classement aux Etats-Unis. La tâche n’a pas été simple pour le Brésil suite à la chute d’Eduardo Menezes en première manche. Heureusement sans gravité, celle-ci a fait compter tous les scores de l’équipe. Après avoir aligné trois scores parfait lors du premier parcours, Pedro Junqueira Muylaert sur Prince Royal Z MFS et Pedro Veniss avec Quabri de L’Isle ont concédé une faute tandis que Yuri Mansur Guerios et Babylotte effectuaient l’un des deux double sans-faute de l’épreuve ! Beezie Madden est en effet la seule autre cavalière à avoir réalisé ce double score parfait. Aux commandes de Darry Lou, l’américaine a ainsi permis à son équipe de terminer à égalité avec le Brésil à l’issue de la deuxième manche.

C’est donc un barrage qui a dû départager les deux nations. Première à s’y élancer, Beezie Madden sortait à nouveau de piste sans pénalité et dans un tout bon chronomètre associée à son épatant petit-fils de Nabab de Rêve seulement âgé de neuf ans. Choisi pour défendre le drapeau brésilien, le couple vainqueur du Grand Prix de La Baule a tout tenté sur ce barrage mais à l’arrivée le chronomètre affiché était quelques petits dixièmes plus lent que celui de l’américaine. Sept ans après leur dernière victoire sur ce terrain, les Etats-Unis renouent donc avec le succès dans cette Coupe des Nations ! Avec seulement un point de plus que ces deux équipes, l’Allemagne s’offre la troisième place.

  Les Bleus passent à côté 

Malheureusement, les tricolores engagés à Calgary n’ont pas réussi à surfer sur la vague lancée à Gijon le week-end dernier. Aucun des quatre couples n’a réussi à sortir sans faute en première ou en deuxième manche. Individuellement, les prestations ont plutôt été encourageantes pour l’avenir puisqu’il s’agissait de couples inexpérimentés à ce niveau mais quelques détails ont manqué pour accéder à un meilleur résultat. La meilleure performance revient à Alexandra Paillot qui sort de piste avec cinq points lors des deux manches aux commandes d’un Polias de Blondel toujours aussi généreux.

Classement complet

Photo © Cealy Tetley

Vous aimerez peut-être