Saut d'obstacles

CSIO 5* Al Ain : La France fait le doublé !

13245276_1268554216570111_478626226477544943_n

Cette semaine, Al Ain accueille l’un des premiers CSIO de l’année 2017. La Coupe des Nations s’est courue aujourd’hui avec neuf équipes au départ dont plusieurs nations européennes.

L’équipe de France en faisait partie et venait remettre son titre en jeu. Avec Philippe Rozier et Rahotep de Toscane en ouvreurs, les Vestes Bleues étaient lancées de la meilleure des manières avec un sans faute du couple Champion olympique. Frédéric David se faisait ensuite piéger en début de parcours avec Equador van’t Roosakker. Malgré un très bon début de tour, la jeune Adeline Hécart a subi une incompréhension sur l’entrée du triple associée à Pasha du Gué. Ses dix points de pénalités seront cependant effacés par le magnifique sans faute de Patrice Delaveau et son fils d’Ovidius, Aquila*HDC. Après la première manche, la France figurait en tête mais ex-aequo avec le Qatar et l’Italie.

Tout restait donc à faire en seconde manche ! A nouveau très à l’aise sur le parcours, Rahotep de Toscane offre à son cavalier francilien un superbe sans faute. Frédéric David l’imite ensuite avec son fils de Nabab de Rêve en corrigeant sa faute de la première manche. Adeline Hécart se rattrape également et termine à 4pts, une prestation très honorable du haut de ses vingt-et-un ans. Avec un peu de pression sur les épaules, Patrice Delaveau n’a pas cédé et, pour sa première Coupe des Nations avec Aquila*HDC, le normand offre à la France la victoire ! De quoi réjouir leur sélectionneur Philippe Guerdat qui a renouvelé son contrat à la tête de l’équipe tricolore.

Deux tricolores ont donc signé le double sans-faute. Le Sheikh Ali Al Thani est le seul à avoir fait de même sur First Devision et il permet ainsi au Qatar de terminer deuxième. Avec un total de douze points, l’Italie complète le podium.

Vainqueur déjà l’an dernier, la France débute donc cette saison 2017 sous les meilleurs auspices !

Photo : Philippe Rozier et Rahotep de Toscane © Dans la foulée / Maria Guinamant.

Vous aimerez peut-être