Saut d'obstacles

CSI 5*-W Vérone : Scott Brash renoue avec la victoire sur le circuit Coupe du monde

Longines FEI Jumping World Cup™ Verona, Scott Brash (GBR) on Hello M'lady

Alors que sa dernière victoire dans une étape Coupe du monde remontait à 2016, et qu’il s’était fait particulièrement discret sur le circuit ces dernières années, Scott Brash a retrouvé le chemin de la victoire cet après-midi dans le point d’orgue du CSI 5*-W de Vérone.

En selle sur Hello M’Lady, qui revient à son meilleur niveau après sa blessure, l’Écossais s’est offert la victoire au bout du suspense, à l’issue d’un barrage qui comptait seize partants. « J’ai eu la chance de passer à la fin et de pouvoir voir à quelle vitesse je devais aller. Darragh (Kenny, qui se retrouve deuxième, ndlr) avait réalisé un très bon parcours, il était vraiment très rapide et il a fallu que je prenne tous les risques. M’Lady était fantastique, je suis très content d’elle. J’étais deuxième ici même il y a quelques années (avec Ursula) et c’est super de pouvoir faire mieux cette année. M’Lady est une jument délicate, l’atmosphère peut la rendre un peu nerveuse et il a fallu prendre un peu plus de temps sur ce concours pour l’avoir relâchée en piste, mais son talent s’est exprimé jusqu’à la fin aujourd’hui, j’ai trouvé qu’elle était excellente ! » 

La jument de désormais treize ans, en qui le Britannique fonde beaucoup d’espoir pour l’année prochaine, a été la plus rapide aujourd’hui, détrônant de cinq dixièmes ceux qui menaient jusque là la compétition : Darragh Kenny et Romeo. Cette deuxième place confirme néanmoins le fait que l’Irlandais et l’étalon de dix ans se sont bien trouvés, puisqu’ils continuent d’enchaîner les bons classements alors qu’ils n’évoluent ensemble que depuis mai dernier.

Ce podium est complété par le numéro un mondial Steve Guerdat, qui n’a pas pris tous les risques cet après-midi avec le KWPN Alamo. « J’ai raté la plupart de mes barrages ces dernières semaines donc j’ai préféré garder la tête froide aujourd’hui et j’ai essayé de ne rien faire de stupide. Alamo est naturellement rapide donc c’était suffisant pour une troisième place. Maintenant, c’est tout simplement impossible de gagner une épreuve comme celle-ci sans rien tenter. Je suis très content de mon cheval, il n’aurait pas pu faire mieux. »

La meilleure performance française a été réalisée par Simon Delestre et Hermès Ryan, qui terminent en onzième position après avoir écopé de quatre points au barrage. Pénélope Leprévost et Vancouver de Lanlore ont quant à eux fauté à une reprise dans le tour initial.

Classement complet

Photo : © FEI / Massimo Argenziano

Vous aimerez peut-être