Saut d'obstacles

CSI 5* Versailles : La première édition pour Pedro Veniss

Veniss_Quabri2

Ce week-end et pour la première année, le Château de Versailles a été le théâtre d’un très beau spectacle qui a connu son apogée cet après-midi. En effet, trente-neuf des plus belle cravaches du monde se sont affrontées dans le Grand Prix Rolex. Au terme d’un barrage à douze, c’est finalement l’hymne du Brésil qui a résonné à Versailles, couronnant Pedro Veniss et son Quabri de l’Isle.

Premier à s’élancer, l’Allemand Marcell Marshall a également été le premier à trouver la clé du parcours dessiné par Uliano Vezzani. Rapidement, il fut rejoint par l’élève de Rodrigo Pessoa, la Japonaise Karen Polle juchée sur le bien nommé With Wings. Associé depuis quelques mois à Cornetto K, le régulier Alberto Zorzi validait lui aussi son ticket. Enfin de retour à haut niveau après de longs mois de convalescence, Luciana Diniz était moins chanceuse. Après deux fautes de son inoxydable Winningmood, elle signalait son abandon au jury. À leur suite, le public venu en nombre a eu droit à une véritable démonstration de facilité signée Pedro Veniss et son fils de Kannan. Une fois de plus, ils passaient la ligne d’arrivée avec un score vierge. Philippe Rozier était lui le premier français à ajouter son nom à la liste des barragistes avec un Rahotep de Toscane des grands jours. Déception en revanche pour Simon Delestre qui ne pouvait empêcher la faute de son crack Hermès Ryan dans le milieu de triple. Le fils d’Hugo Gesmeray semblait quelque peu sur la retenue et sortait même du triple en faisant trois foulées tant il sautait haut. Carton plein cependant pour le Haras des Coudrettes qui voyait ses deux cavaliers, Kevin Staut et Patrice Delaveau se qualifier pour le barrage, respectivement associés à Silver Deux de Virton*HDC et Aquila*HDC. Déjà vainqueur de la grosse épreuve hier, Sergio Alvarez Moya trouvait également la clé du sans faute, encore en selle sur Arrayan. Dernière à s’élancer, Pénélope Leprévost voyait ses espoirs de barrage s’envoler après une faute de Vagabond de la Pomme sur l’avant dernier obstacle du parcours.

Une chose est sûre, le scénario du barrage à douze a tenu en haleine tous les spectateurs. Le cavalier de la Young Riders Academy Marcel Marshall restait prudent et imposait un chronomètre de référence de 38″29. Rapidement, il fut rattrapé par Karen Polle qui réalisait un superbe barrage. Plutôt habituée à concourir sur le circuit américain, la Japonnaise a prouvé qu’elle était parfaitement au niveau de la compétition en Europe en s’adjugeant la troisième place de ce Grand Prix. Elle devance ainsi Alberto Zorzi qui s’offre un nouveau classement avec son fils de Cornet Obolensky. Patrice Delaveau a bien tenté sa chance mais ça n’a pas suffit. Avec un chronomètre de 36″17, il s’adjuge la cinquième place de l’épreuve, la meilleure performance des Bleus cet après-midi. Le moins que l’on puisse dire, c’est que l’amorce du barrage de Philippe Rozier n’était pas idéale. Sur le numéro un, Rahotep de Toscane s’est en effet fortement décalé sur la droite, faisant perdre l’équilibre et les rênes à son cavalier. Grâce à son sang froid, le Champion Olympique parvenait à poursuivre mais ne pouvait empêcher une faute, le menant à a neuvième place. La réussite n’a pas été avec Kevin Staut dans ce barrage, le Normand et son étalon de onze ans fautaient à trois reprises. Alors qu’il s’élançait en quatrième position, Pedro Veniss a mis une très grosse pression à ses concurrents grâce à un barrage extrêmement précis et fluide. Grâce à son très coopératif Quabri de l’Isle, il réalisait un demi tour au cordeau en abordant le numéro huit et pouvait ouvrir le galop pour aborder l’ultime effort du parcours. Avec un chronomètre final de 35″19, le Brésilien avait raison de serrer le poing en sortie de piste. Il a cependant dû avoir une belle frayeur lors du parcours de Denis Lynch, très rapide avec son efficace Echo de Laubry. L’Irlandais terminait en effet à seulement un centième de Pedro Veniss. Un retard infime qui lui coûte tout de même 15 000€. La première édition du Jumping International de Versailles s’est donc terminée comme elle s’est commencée, avec une victoire du Brésil. Les organisateurs ont par ailleurs confirmé la tenue d’une nouvelle édition du Jumping de Versailles en Mai prochain !

Résultats complets

Photo © Alexandre Lourenço / Dans la foulée

Vous aimerez peut-être