Saut d'obstacles

CSI 5* Spruce Meadows : Le rêve devient réalité pour Eric Lamaze

Eric Lamaze

Le Grand Prix du CSI 5* de Spruce Meadows n’aurait pas pu s’achever sur un plus beau résultat. Alors qu’il se bat contre la maladie depuis de longs mois, Eric Lamaze a pu compter sur son excellent alezan Chacco Kid pour remporter sa plus belle victoire depuis sa reprise progressive de la compétition.

« A un moment, ce n’était plus qu’un rêve pour moi de revenir ici à Spruce Meadows et d’y participer, mais grâce à l’aide et au soutien de mes amis, comme Steve (Guerdat, qui termine d’ailleurs deuxième de ce Grand Prix, ndlr), de mes clients, du staff et de personnes du monde entier, ce rêve est devenu réalité et cette victoire n’est que la cerise sur le gâteau » a déclaré un Eric Lamaze très ému en conférence de presse (que vous pouvez retrouver ci-dessous), lui qui s’était déjà imposé un peu plus tôt cette semaine avec l’olympique Fine Lady 5.

Steve Guerdat peut être pleinement satisfait de sa venue au Canada, puisqu’il termine en deuxième position avec sa géniale Albfuehren’s Bianca pour seulement sept dixièmes de trop. « Je pense que beaucoup d’entre vous savent que normalement, je n’aime pas être battu et terminer deuxième, mais quand j’ai vu le chiffre 2 sur l’écran, j’étais très heureux parce que je savais qu’Eric avait gagné. Il est une inspiration pour nous tous, et je pense que les gens ne réalisent pas vraiment tout ce qu’il a fait. Je pense qu’aujourd’hui, il aurait été un héros en réalisant simplement un bon parcours, mais de là à gagner ! Je n’ai pas de mot. On parle toujours de héros dans d’autres sports, en football, en tennis ou en Formule 1, mais je crois que personne n’a fait ce qu’il a fait. Je l’ai vu il y a quelques mois, et je n’aurais jamais cru qu’il pourrait gagner un Grand Prix comme cela. Aucun athlète n’a probablement fait autant que lui. Je suis très heureux d’être son ami et de le revoir gagner ce type d’épreuve » s’est exprimé le numéro un mondial.

Le podium est complété par Conor Swail, qui a réalisé le double sans-faute le moins rapide avec Koss van Heiste, un hongre de neuf ans.

Classement complet

Photo : © Spruce Meadows Media/Mike Sturk

Vous aimerez peut-être