Saut d'obstacles

CSI 5* ‘s-Hertogenbosh : Niels Bruynseels au bout du suspens !

NielsBruynseels-A21V6610LR

Pour la première fois de son histoire, le CSI 5* de ‘s-Hertogenbosch était hôte d’une étape du prestigieux Rolex Grand Slam, qui réunissait jusqu’à présent Genève, Aix-la-Chapelle et Calgary. Ce dimanche, quarante cavaliers ont pris le départ du premier Grand Prix majeur de l’année.

A 15h45, Michel Hendrix était le premier à entrer en piste avec son alezan Baileys. Si hériter du rôle d’ouvreur est parfois désavantageux, le cavalier néerlandais s’en est sorti de belle manière en fautant uniquement sur l’oxer n°8, le juge de paix. Malgré leur expérience, les champions du monde en titre Jeroen Dubbeldam et SFN Zenith ont éprouvé un peu plus de difficultés en renversant ce même oxer puis deux autres barres en fin de parcours. Alors qu’Eric van der Vleuten et Christian Kukuk terminaient avec respectivement douze et vingt points, Gerco Schröder semblait sur le point de signer le premier sans-faute avec Glock’s Zaranza. Malheureusement pour lui, déjà vainqueur d’une épreuve à 1.45m plus tôt dans la journée, tout espoir de barrage s’est envolé sur l’antépénultième obstacle. Il a fallu attendre le passage de Marc Houtzager et Sterrehof’s Calimero pour connaître le nom du tout premier barragiste de cette épreuve. Le couple champion des Pays-Bas l’année dernière a immédiatement été imité par Patrice Delaveau et son hongre Aquila HDC, de retour après sa victoire dans le Grand Prix d’Hong Kong début février. Avec le fils de Clarimo Cielito Lindo, Max Kühner peut quant à lui nourrir quelques regrets. Si le duo autrichien a effacé toutes les difficultés du parcours, il se retrouve hors du barrage pour une faute sur le n°2. Quelques instants plus tard, Emanuele Gaudiano et son gris Caspar 232 commettaient exactement la même faute. Nicola Philippaerts a, lui, pris la décision d’abandonner après trois fautes sur H&M Harley vd Bisschop. Le jeune belge n’a pas été le seul à ne pas finir son parcours, puisque Simon Delestre s’est fait éliminer dès le départ suite à deux refus de Chesall Zimequest. Ses compatriotes Julien Epaillard et Roger-Yves Bost ratent eux aussi le barrage avec des parcours à huit points sur Usual Suspect d’Auge et Sunshine du Phare, tandis que Kevin Staut a réalisé un rapide quatre points avec Rêveur de Hurtebise HDC qui les relègue en quatorzième position. Déception également du côté des tenants du titre, Leopold van Asten et VDL Groep Zidane qui ont renversé l’entrée du double Rolex.

Pas moins de treize couples ont cependant réussi à déjouer tous les pièges du chef de piste. Premier à partir dans le barrage, Marc Houtzager a malheureusement été pénalisé par une faute sur la sortie du double. Patrice Delaveau n’a quant à lui pas hésité à prendre des risques, mais le Tricolore écope de huit points sur un oxer après un virage serré, avant de se faire également surprendre par le dernier obstacle. Pour le plus grand plaisir de son public, Jur Vrieling a été le premier à réaliser le double sans-faute avec son VDL Glasgow vh Merelsnest N.O.P, mais a sans aucun doute tremblé devant la prestation de Philipp Weishaupt, qui s’élançait juste après lui. En selle sur LB Convall, le vainqueur d’Aix-la-Chapelle et Calgary a signé un tour particulièrement rapide (le plus rapide de tout le barrage) mais s’est vu pénaliser par deux fautes sur les deux derniers obstacles. De son côté, Bertram Allen a été suffisamment rapide pour s’installer en tête du provisoire avec Gin Chin van het Lindenhof, une première place qu’il a pu conserver après les tours à quatre points de Scott Brash sur Ursula XII et Luciana Diniz, pourtant plus rapide avec Fit For Fun, mais qu’il a dû céder à Marcus Ehning et Cornado NRW, plus rapides d’une seconde. Harrie Smolders n’est pas passé loin de repasser en tête avec son explosif Emerald, néanmoins le n°2 mondial a franchi la ligne d’arrivée avec neuf petits centièmes de trop. Henrik von Eckermann était au contraire plus rapide de huit centièmes mais le Suédois n’a pu éviter la faute sur l’ultime oxer, un scénario totalement différent de celui de Steve Guerdat qui a vu tous ses espoirs de victoire réduits à néant dès le premier obstacle avec Bianca. Son Idi Utopia n’ayant pas encore toute l’expérience des Grand Prix de ce niveau, Maikel van der Vleuten a préféré privilégier le sans-faute. Une stratégie payante qui lui offre une belle sixième place. Dernier à s’élancer, Niels Bruynseels a finalement mis tout le monde d’accord en abaissant le chronomètre de sept dixièmes avec sa rapide Gancia de Muze !

Si le couple compte un nombre impressionnant de victoires au plus haut niveau, il écrit ce dimanche la plus belle ligne de son palmarès en s’imposant pour la première fois dans un Grand Prix appartenant au prestigieux Rolex Grand Slam. La prochaine étape aura lieu à Aix-la-Chapelle du 13 au 22 juillet !

Classement complet

Photo : The Dutch Masters

Vous aimerez peut-être