Saut d'obstacles

CSI 5* ‘s-Hertogenbosch : Leopold van Asten s’empare du prix VDL Groep

53864631_333230110649930_3423845905718050816_n

Première étape de l’édition 2019 du Rolex Grand Slam, ‘s-Hertogenbosch accueille du beau monde ce weekend. Ce vendredi 15 mars, la première épreuve majeure du weekend, cotée à 1m55, a couronnée Leopold van Asten au terme d’un barrage à douze cavaliers. Il devance Niels Bruynseels et Danielle Goldstein, qui s’était imposée outre atlantique il y a quelques semaines.

Si le temps pose d’entrée problème à plusieurs couples, les combinaisons, et notamment le double placé en avant-dernier, piègent les cavaliers, à l’instar de Peder Fredricson, Jur Vrieling, ou encore Gudrun Patteet. Albfuehren’s Bianca, plus apparue à ce niveau d’épreuve depuis le CHI de Genève en décembre dernier, laisse-t-elle aussi la palanque constituant l’élément B de l’obstacle numéro onze à terre. Maikel van der Vleuten, déjà vainqueur de l’épreuve en deux manches qui se courrait en fin d’après-midi, est décidemment très en forme. Le Néerlandais signe le parcours parfait avec son inépuisable Verdi TN. Pour le plus grand bonheur du public il est rapidement imité par Doron Kuipers et Leopold van Asten. En revanche, leurs coéquipiers Jeroen Dubbeldam, Jur Vrieling ou encore Marc Houtzager ne parviennent pas à se qualifier pour le barrage. Denis Lynch semble quant à lui encore éprouver quelques difficultés avec l’ancienne monture de Bertram Allen, Hector van d’Abdijhoeve. Le couple laisse deux barres au sol après un parcours quelque peu chaotique. En revanche, rien ne semble plus pouvoir résister à l’incroyable Tobago Z – qui porte désormais le préfixe « Scuderia 1918 ». De retour de quelques semaines de pause, après sa victoire dans le Grand Prix Coupe du Monde de Bordeaux, le fils de Tangelo van’t Zuuthoeve et son cavalier, Daniel Deusser, survolent toutes les difficultés du soir et se qualifient pour le barrage. Les noms de Niels Bruynseels, Eduardo Alvarez Aznar, Scott Brash, Ludger Beerbaum, Danielle Goldstein, Grégory Wathelet, Nicola Philippaerts et Max Kühner complètent la longue liste des barragistes.

Du côté des tricolores, les résultats sont moins brillants. Parti en début d’épreuve avec le tout bon Edesa’s Cannary, Kevin Staut commet une petite faute. Olivier Robert, associé à Eros, et Simon Delestre, en selle sur Uccello de Will rentrent aux écuries avec deux fautes au compteur.

Initialement qualifiés pour le barrage, Kent Farrington et Henrik von Eckermann préfèrent préserver Creedance et Toveks Mary Lou pour le Grand Prix dominical. Niels Bruynseels, premier à s’élancer sur ce parcours raccourci, ne perd pas de temps et installe Gancia de Muze en tête du classement provisoire en 28’18 secondes. Le Belge garde la tête quelques minutes, jusqu’au passage du local Leopold van Asten. Auteur d’un magnifique demi-tour sur l’avant-dernier vertical avec VDL Groep Beauty, le Hollandais abaisse le chronomètre à 27’82 secondes. Danielle Goldstein, très rapide en selle sur la talentueuse Lizzimary franchit la ligne d’arrivée en 28’80 secondes et monte sur la troisième marche du podium. Derrière, personne ne rattrape le trio de tête, pas même le Kaizer Ludger Beerbaum qui préfère dérouler un second tour de travail avec son fils de Casello. C’est donc Leopold van Asten qui s’empare de cette première épreuve d’envergure avec sa jument grise, fille de For Pleasure.

Résultats complets

ph. : Leopold van Asten et VDL Groep Beauty à ‘s-Hertogenbosch © The Dutch Masters – Indoor Brabant

Vous aimerez peut-être