Saut d'obstacles

CSI 5* Dinard : McLain Ward termine en beauté au Val Porée

Photographie Eric KNOLL. Jumping International de Dinard 2018. CSI 5*. Grand Prix ROLEX
Mclain WARD. CLINTA

Les quatre jours du Jumping International de Dinard 2018 se sont conclus de la plus belle des manières par le Rolex Grand Prix, sur un tour à 1m60. 35 couples étaient au départ du tour initial, mais seuls 7 cavaliers étaient rappelés pour disputer le barrage ; la finale au chronomètre sur un parcours réduit.
Acclamé comme il se doit, l’américain n°5 mondial Mclain Ward, en selle sur sa fantastique jument grise Clinta, a inscrit son nom au palmarès de cette épreuve d’un niveau très relevé en signant un sans-faute chronométré à 46’’14. Pour sa première visite à Dinard, le cavalier était absolument ravi. « Je suis très excité, c’est un événement magnifique. Aujourd’hui j’ai eu un peu de chance, car les autres cavaliers ont commis quelques fautes. Je monte Clinta seulement depuis le mois de mars, c’est la seconde compétition 5* à laquelle elle participe, et le 4ème Grand Prix qu’elle remporte. Je suis reconnaissant à cette magnifique jument, mais aussi à son propriétaire et à toute mon équipe. »

La 2ème place revient à Henrik Von Eckermann aux commandes de Mary Lou 194 grâce à un double sans faute également, en 46’’89. Le cavalier suédois n°7 mondial, qui venait lui aussi à Dinard pour la première fois, le soulignait « C’est un concours fantastique, je suis enchanté d’avoir pu venir, j’espère bien être invité l’année prochaine, car je me suis régalé. Je suis aussi très content de ma jument, j’ai fait quelques petites erreurs entre le premier et le deuxième obstacle du barrage, mais j’en assume la responsabilité. »

Le cavalier français Nicolas Delmotte, gagnant de l’édition 2017 du Rolex Grand Prix, s’est illustré à nouveau cette année, et s’est classé en 3ème position avec le même partenaire, Ilex VP, après un magnifique double sans faute en 47’’15. Nicolas rendait hommage à son cheval « Il aime ce terrain » et ajoutait « Je suis très fier et heureux d’avoir fait partie de ce barrage avec les meilleurs cavaliers du monde. Je tiens à féliciter les chefs de piste du CSI 3* et du CSI 5*, l’organisation, car on voit rarement cette qualité ailleurs dans le monde, et le public. Une fois sur le terrain, on ressent leur soutien. C’est à coup sûr l’un des plus beaux concours qui existe, je le pensais déjà lorsqu’il s’agissait simplement d’un 2*. »

Classement complet

Source communiqué – Photo © Eric Knoll

Vous aimerez peut-être