Saut d'obstacles

CSI 5* Dinard : Alexis Deroubaix, leader incontestable de la délégation Tricolore à Dinard !

1G6A3358

Parmi les Tricolores sélectionnés pour les championnats d’Europe Longines de Rotterdam, qui se courront du 19 au 25 août prochain, les trois paires en lice dans le Grand Prix Rolex de Dinard se sont hissés au barrage ! Alexis Deroubaix et son Timon d’Aure, qui semblent avoir atteints leur pic de forme, ont déroulé le barrage le plus rapide, décrochant ainsi leur première victoire 5*. La Normande Pénélope Leprevost et son Vancouver de Lanlore devancent le seul cavalier extérieur à la nation hôte qualifié pour le second acte, Daniel Deusser, associé à Tobago Z. Les deux compères ont ainsi confirmé leur incroyable régularité, eux qui terminaient déjà deuxièmes du mythique Grand Prix d’Aix-la-Chapelle. Tout comme les Français, le duo germanique semble en grande forme à l’approche de l’échéance continentale d’aoûtNicolas Delmotte, lui aussi sans-faute au tour initial, a accusé quatre points au barrage.

Déjà deuxième à Chantilly avec Vancouver, Pénélope Leprevost peut être confiante à quelques jours des championnats d'Europe de Rotterdam ! © Mélina Massias / Dans La Foulée

Déjà deuxième à Chantilly avec Vancouver, Pénélope Leprevost peut être confiante à quelques jours des championnats d’Europe de Rotterdam ! © Mélina Massias / Dans La Foulée

Quarante-six couples ont fait face aux difficultés imposées par Jean-François Morand. Parmi celles-ci, la ligne brisée aux couleurs de Rolex, suivie du triple numéro sept, lui aussi jaune et vert, ont posé bon nombres de questions aux cavaliers. Edward Levy, auteur d’un superbe week-end breton a, par exemple, renversé les deux verticaux numéros cinq et six, tandis que la jeune et talentueuse Zoé Conter se faisait piéger par le milieu de triple. Même sanction pour Kévin Staut, qui avait choisi de seller Urhelia Lutterbach afin de préserver Calevo 2, quand Kent Farrington, lauréat du dernier Rolex Grand Prix d’Aix-la-Chapelle, laissait également à terre l’entrée de ce terrible triple. Le champion de France en titre, Benoît Cernin, associé à son puissant Uitlanders du Ter fautait quant à lui sur la sortie des deux combinaisons. Les huit points affichés à la sortie de piste ne reflètent toute fois pas la qualité du parcours déroulé par le duo aujourd’hui. Outre les obstacles, le temps a également pénalisé certains couples. Rodrigo Pessoa, de retour sur ces hauteurs, n’a concédé qu’un malheureux point de temps avec Quality FZ. Après avoir brillé sous la selle d’Eric Lamaze, le fils de Quintender, qui pourrait permettre au champion brésilien de courir les prochains Jeux Olympiques de Tokyo, a impressionné par sa facilité. Les trois mousquetaires de Thierry Pomel, Alexis Deroubaix, Nicolas Delmotte et Pénélope Leprevost ont tout autant ravi le public du Val Porée. Tous associés à leurs meilleures montures, les pilotes de l’équipe de France ont rejoint au barrage Daniel Deusser, impeccable de précision avec son Tobago Z, ainsi que Max Thirouin et Mathieu Billot. Ce dernier a d’ailleurs du prendre des risques dans la dernière ligne. Juché sur son extraterrestre Quel Filou 13, le Deauvillais a retiré des foulées afin de ne pas se faire sanctionner par le temps. Ainsi, la paire a fait, seulement, quatre foulées dans une ligne à vingt-quatre mètres…

Daniel Deusser et Tobago Z ont été les seuls représentants étrangers à s'ouvrir les portes du barrage. © Mélina Massias / Dans La Foulée

Daniel Deusser et Tobago Z ont été les seuls représentants étrangers à s’ouvrir les portes du barrage. © Mélina Massias / Dans La Foulée

Premier à s’élancer au barrage, Alexis Deroubaix a parfaitement géré son exercice, sans trop ouvrir son bel hongre gris, mais en prenant suffisamment de risques, notamment sur le vertical numéro deux, pour mettre la pression sur ses poursuivants. Daniel Deusser en a fait de même, arrêtant le chronomètre à quelques secondes du Français. Si Mathieu Billot était obligé d’assurer avec son gigantesque Quel Filou 13, Pénélope Leprevost était partie pour jouer le tout pour le tout. Malheureusement, Vancouver de Lanlore a déféré à une poignée de foulées de l’avant-dernier vertical. À l’arrivée, ce sont quelques quatre centièmes qui privent la Normande de victoire. Derrière, Max Thirouin a malheureusement fauté sur le dernier oxer, tout comme Nicolas Delmotte. Le chronomètre d’Urvoso du Roch aurait cependant pu lui permettre de monter sur la troisième marche du podium et ainsi signer un podium 100 % tricolore. Mais qu’importe, les Bleus ont prouvé leur forme, en vue des championnats d’Europe de Rotterdam, où ils devront, pour rappel, décrocher leur ticket pour les Jeux Olympiques de Tokyo.

Classement complet.

ph. : Alexis Deroubaix et Timon d’Aure ont décroché leur première victoire 5* ! © Mélina Massias / Dans La Foulée

Vous aimerez peut-être