Saut d'obstacles

CSI 5* Chantilly : Pieter Devos enflamme Chantilly avec sa Jade vd. Bisschop

1G6A0023

Soigneusement amenée au plus haut niveau par son pilote Belge, l’alezane Jade vd. Bisschop s’offre aujourd’hui le prestigieux Grand Prix Master Groupama de Chantilly. Pieter Devos a mis tout le monde d’accord cette après-midi, en devançant largement Spencer Smith et Yuri Mansur. Pierre Alain Mortier, dans une forme ascendante depuis plusieurs mois, termine quatrième, aux rênes d’Urugay Courcelle.

Pieter Devos a partagé sa victoire en famille, ici aux côtés de sa fille. © Mélina Massias / Dans La Foulée

Pieter Devos a partagé sa victoire en famille, ici aux côtés de sa fille. © Mélina Massias / Dans La Foulée

Elle avait gagné une épreuve internationale de label 5* en début d’année à Shanghai, mais jamais elle ne s’était imposée dans un Grand Prix de cette envergure. Jade vd. Bisschop a brillé de toute sa classe sur la piste Mautry de Chantilly. Lancée à pleine vitesse, la fille d’Ugano Sitte a dominé ses sept concurrents qui composaient le barrage du traditionnel Grand Prix dominical. Le pilote belge, Pieter Devos, a pris tous les risques sur le parcours raccourci proposé par Uliano Vezzani. Ouvreur de cette ultime confrontation cantilienne, Spencer Smith a d’entrée donné le ton. En harmonie parfaite avec son Theodor Manciais, l’Américain n’a pas traîné en route, arrêtant le chronomètre en 40’57 secondes. Son premier poursuivant, Yuri Mansur n’a pas démérité non plus, bouclant son second parcours en 41’54 secondes. Finalement, c’est bien Pieter Devos qui a le plus osé. Dès le début du parcours, le cavalier du Plat-Pays a retiré des foulées partout où il le pouvait et serré ses courbes. Si l’entrée du double numéro cinq a tremblé, tout a souri au pilote, qui a franchi la ligne d’arrivée avec un temps imbattable de 38’94 secondes.

Uruguay Courcelle et Pierre Alain Mortier, en direction du dernier obstacle. © Mélina Massias / Dans La Foulée

Uruguay Courcelle et Pierre Alain Mortier, en direction du dernier obstacle. © Mélina Massias / Dans La Foulée

Si les sans-faute se sont enchaînés au début du tour initial, la cadence s’est finalement freinée en fin d’épreuve, ne laissant que deux Tricolores accéder à cette dernière confrontation. Julien Épaillard et Virtuose Champeix, déjà lauréats de l’épreuve majeure de vendredi, et Pierre Alain Mortier, qui ne cesse de progresser ses dernières semaines, associé à Uruguay Courcelle, se sont glissés parmi les treize meilleurs du jour. Roi de la vitesse, Julien Épaillard a pêché par excès, sur le vertical aux couleurs de Laiterie de Montaigu, qui a piégé bien des couples cette après-midi. Pierre Alain Mortier, a, quant à lui, préféré assurer son barrage, terminant avec le chronomètre le moins rapide des sans-faute. Toutefois, la performance du Français reste prometteuse pour la suite.

Classement complet.

ph. : Pieter Devos et Jade vd. Bisschop devant le sublime décor que proposait Chantilly ce week-end. © Mélina Massias / Dans La Foulée

Vous aimerez peut-être