Saut d'obstacles

CSI 5* Bâle : Werner Muff à domicile

26229325_805080176283324_5280345731823818722_n

Une épreuve bien délicate attendait la cinquantaine d’engagés ce soir sur la piste de Bâle. Le chronomètre serré et les courbes sinueuses n’ont pas facilité la tâche aux couples partants sur ce parcours à 1,55m.

Neuf couples ont finalement réussi à signer un tour parfait et cinq autres laissaient toutes les barres sur les taquets mais se voyaient pénalisés par le temps accordé. Seuls à descendre près de la trente-sixième seconde lors du barrage, Werner Muff et Olivier Philippaerts n’ont été départagés que par quelques dixièmes de seconde. La victoire revient au cavalier suisse qui offre ainsi une belle fin de soirée à son public aux côtés de Daimler. Olivier Phillipaerts est donc deuxième sur sa jument de tête H&M Legend of Love. Toujours aussi enthousiasmante, la portugaise Luciana Diniz complète le trio de tête en compagnie de Fit For Fun. A noter également l’excellente démonstration de Marcus Ehning et Cornado NRW, quatrièmes, qui offrent à chaque parcours une vraie leçon d’équitation.

Les deux tricolores présents au barrage, Julien Epaillard / Toupie de la Roque et Kevin Staut / Silver Deux de Virton*HDC y ont commis une faute qui les relègue respectivement en huitième et neuvième position. Le cavalier Jump Five était le premier à ouvrir le compteur des sans faute en première manche et son fils de Kashmir van Schuttershof semble progresser parcours après parcours. Un couple à suivre de près ! Pénalisé par le chronomètre, Olivier Robert est quant à lui dixième sur Tempo de Paban.

Classement complet

Plus tôt dans la journée, les français ont fait parler d’eux ! Dans la 1,45m, Olivier Robert s’est offert la victoire avec Forest Gump, juste devant Roger-Yves Bost et son bondissant Pegase du Murier. Dans l’épreuve suivante c’est Aldrick Cheronnet qui s’est distingué avec une deuxième place sur Atlantys by Wisbecq (e.T), moins rapide que le vainqueur Pius Schwizer.

Photo © CSI Basel

Vous aimerez peut-être