Saut d'obstacles

CSI 4* Rouen : Large domination française !

Delaveau_Leontine2

Depuis le début du concours, les français, présents en nombre, trustaient les meilleures places dans les différentes épreuves. Le Grand Prix n’a pas non plus échappé à cette règle ! Les cinq premiers couples au classement jouaient en effet à domicile.

Après avoir mené à bien son premier 5* à Lyon en début de mois, Grégory Bodo dessinait également les parcours rouennais qui ont de nouveau fait l’unanimité auprès des cavaliers. Avec un chronomètre assez serré et des difficultés techniques réparties tout au long du tour, le parcours du Grand Prix a livré un merveilleux spectacle. Neuf couples sont parvenus à signer le sans faute en première manche et une bataille France-Suède se dessinait alors. Les tricolores avaient l’avantage d’être sept contre deux suédoises. L’ouvreuse, Malin Baryard-Johnsson préférait ne pas prendre tous les risques du fait du peu d’expérience de sa jument H&M Indiana, neuf ans. Le couple a ainsi signé deux très bons parcours et nous devrions sans doute les retrouver au plus haut niveau très prochainement. Il a fallu attendre Julien Epaillard pour voir le chronomètre s’affoler. Associé à sa superbe Toupie de la Roque, le normand s’installait en tête. Mais c’était sans compter sur l’avant-dernier barragiste ! Aux commandes de Léontine Ledimar Z*HDC, Patrice Delaveau a réussi à abaisser encore plus le chronomètre. Presque à domicile et devant un public conquis, il fait donc retentir la dernière Marseillaise du concours. Âgée de dix ans, son alezane montre d’années en années qu’elle semble avoir les capacités d’évoluer au plus haut niveau. Dernier à s’élancer, Laurent Goffinet avec Quinette du Quesnoy signe la troisième meilleure performance.

Adeline Hécart et Margaux Bost font quant à elles briller la jeune génération en terminant respectivement quatrième et cinquième associées à Pasha du Gué et As de Papignies.

Classement complet

Vous aimerez peut-être